Supprimer les manuels scolaires papier ? Schwarzenegger a raison

Clément Solym - 17.06.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - supprimer - manuels - scolaires


Le gouverneur Schwarzi a dernièrement annoncé sa volonté de faire des économies en proposant des manuels numériques scolaires en remplacement des actuelles versions papier.

Selon lui, cette mesure ajoutée à d'autres parviendrait à réduire la dette de l'État, évaluée à 9 milliards $, en réalisant quelques coupes dans le secteur éducation, sans toucher à la qualité pour autant.

Mais finalement, alors que la crise mitraille férocement la Californie, quelle est la position adoptée par le gouverneur ? En effet, le recours aux manuels scolaires numériques impliquera des supports de lecture pour les prochains cours, mais cette numérisation s'accompagne d'une révolution dans laquelle l'industrie du livre est entrée, et qui pousse actuellement.

Le travail à réaliser sur les livres est encore énorme : parvenir à réaliser des mises à jour, proposer un contenu qui tend vers une certaine interactivité, une immersion des élèves... Outre les économies à voir sur plusieurs années, on pensera aussi aux cartables plus légers...

Bien sûr, une autre question se pose : comment se pratiquera l'enseignement avec une classe d'élève qui n'auront qu'un Kindle devant les yeux ou un netbook... Mais ce n'est sûrement pas une mauvaise chose que la crise pousse à évoluer vers un autre système.