Sur les traces de Camille et Paul Claudel dans l'Aisne

Fasseur Barbara - 04.06.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Camille Paul Claudel - Maison Evocation Claudel - Claudel Aisne Maison


Ce week-end, la maison d’enfance de Camille et Paul Claudel ouvrait ses portes au public à Villeneuve sur Fère dans l’Aisne. C’est dans cet ancien presbytère du XVIIIe siècle, complètement rénové, que le poète et dramaturge Paul Claudel naissait, 4 ans après sa sœur Camille. Grâce aux efforts combinés de l’association Paul & Camille Claudel et de la commune d’agglomération de la région Château Thierry, les visiteurs peuvent dorénavant marcher dans les pas des deux artistes.



Pascal3012, CC, BY SA 4.0
 
 

Attention, ici, on ne parle pas de musée, mais bien de maison d’évocation. La bâtisse a été intégrée au réseau des maisons d’écrivain de la région, avec les musées du Trésor de l’Hôtel-Dieu et de Jean de La Fontaine à Château-Thierry. Depuis samedi, c’est pour rendre hommage aux carrières de Paul et Camille Claudel qu’il est possible de déambuler entre les murs de la bâtisse où ils ont grandi.

 

Bien que Camille et Paul aient quitté la demeure familiale, ils y sont restés très attachés et s’y rendaient de temps à autre au cours de leurs vies respectives. Auguste Rodin a accompagné la sculptrice dans ce pèlerinage et Camille y a également trouvé refuge quand ses difficultés psychologiques devenaient trop lourdes à porter. 

 

C’est à travers de nombreux médias que la maison propose au visiteur une réflexion sur l’univers des deux artistes. Thomas Morel, conservateur et concepteur de la rénovation du lieu, explique la démarche à l'AFP : « Ils ont été marqués par leur pays natal. On essaie de comprendre comment leur imaginaire s’est développé ici ».

 

Madeleine Rondin, présidente de l’association Camille et Paul Claudel, à l’origine de la scénographie, renchérit : « On a voulu montrer la naissance de leur œuvre et l’ancrage de cette œuvre dans une terre qui les ont beaucoup inspirés ».

 

Ainsi, photos d’atelier de sculpture, aquarelles de Jacques Thévenet représentant Paul sur scène ou encore des aquarelles japonaises côtoient les réalisations de Camille dont le « Buste de Diane », pièce maîtresse de la collection et unique œuvre originale exposée.


Encore une fois, le lieu se revendique comme maison d’évocation et non musée : il est question d’y découvrir une tranche de vie. Un circuit pédestre de 3 km est également accessible afin de découvrir la Hottée du diable, décrite à plusieurs reprise par Paul dans ses œuvres telles que L’Annonce faite à Marie et la Jeune fille Violaine.
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.