Toujours plus d'informatique à l'école

Victor De Sepausy - 17.07.2014

Patrimoine et éducation - code - primaire - éducation


Si, en tant que ministre de l'Education nationale, vous voulez absolument paraître moderne et réformateur, le mot magique, c'est le « numérique », voire « l'informatique ». Benoît Hamon semble avoir là trouvé un filon pour assurer sa postérité dans un ministère qui voit défiler plus de réformes que de ministres, le tout sans véritables incidences sur le terrain.

 

Dans un entretien délivré au Journal du dimanche, Benoît Hamon avait assuré vouloir faire entrer l'enseignement du code au primaire. « Dès septembre, je favoriserai en primaire une initiation au code informatique, de manière facultative et sur le temps périscolaire. Nous avons lancé le 19 juin un appel aux associations pour structurer une offre nationale. Cette initiation devrait être inscrite dans les programmes du second degré », confiait-il à nos confrères dimanche 13 juillet.

 

Malheureusement, pour vouloir paraître toujours plus performant, c'est toujours au primaire que l'on souhaite initier un enseignement (voir notre actualitté). Pourtant le primaire va très mal, ce qu'avait au moins compris Vincent Peillon. Et s'il va mal, c'est notamment parce que l'on veut y mettre tout et n'importe quoi avant même que les notions de base, en français et en mathématiques, soient acquises.

 

Décision regrettable donc, encore une fois, que celle de vouloir introduire du code au primaire. Il faudrait déjà que les élèves maîtrisent le code de la langue qui est la leur, avant de s'intéresser au langage informatique… Chaque chose en son temps. Après l'anglais, que l'on a voulu à tout prix instaurer dès le primaire, voilà donc l'informatique.

 

De l'argent va sortir de la poche du ministère pour cette opération. On annonce 700 millions d'euros pour l'enseignement du code et le numérique éducatif au sens large. Encore un énième grand plan numérique à l'école donc. A quand un grand plan pour s'assurer que les élèves sachent lire et écrire à l'issue du primaire ?

 

Benoît Hamon annonce même que tous les enseignants seront équipés de PC-tablettes d'ici 2020. Voilà qui va faire la joie des grands producteurs de ces machines qui ont une nouvelle fois réussi à séduire le ministère pour se remplir les poches sur le dos des contribuables. Tablette, ça sonne bien. C'est dans l'air du temps. Alors c'est parti, allons-y !




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.