Trasformer les artistes au chômage en enseignants

Clément Solym - 19.03.2008

Patrimoine et éducation - A l'international - artistes - chômage - enseigner


Les artistes chômeurs du Danemark seraient plus utiles au pays en enseignant en classe plutôt qu'en percevant les indemnités de chômage, estime en effet le ministère de la Culture et de l'Éducation du pays. En dépit du très faible taux de chômage de l'Union européenne (environ 2,7 %), les élèves sortant de formation artistique se retrouvent souvent sur le carreau.

Ainsi, une étude portant sur l'année 2006 montre que 11 % de ces ex-étudiants ayant suivi une formation dans l'une des 16 écoles d'art sont sans emploi.

Les meilleures opportunités s'offrent aux architectes fraîchement diplômés, avec 6,4 % de non-emploi. Mais du côté des écoles d'art dramatique, on plonge à un tiers de chômeurs. Un constat que l'on pointe même pour l'Académie Royale d'Art, avec 17,7 % de sans emploi. Sauf qu'en parallèle, on assiste à un manque cruel d'enseignants.

Une solution toute désignée pour le ministère qui résoudrait en partie ce tracas. « Nous avons toujours eu un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale [dans ce secteur] et si les politiciens acceptaient d'employer des diplômés d'écoles d'art dans le corps enseignant, ils devraient se pencher sur la question. Mais dans ce cas, ils doivent nous demander de former des étudiants à devenir des professeurs », explique Mikkel Bogh, directeur de l'Académie Royale des Arts.