Trois femmes au Conseil supérieur des Biens culturels en Italie

Louis Mallié - 10.04.2014

Patrimoine et éducation - A l'international - Italie - Herculanum - Franceschini


En Italie, Claudia Ferrazzi, qui a entre autre occupé le poste de vice administratrice générale du Louvre et actuelle secrétaire générale de l'Academia di Francia (Académie de France) de Rome, a été nommée au Conseil supérieur des Biens culturels. Avec elle, Jane Thompson, architecte américaine chevronnée, ainsi que Beatrice Buscaroli, qui a déjà occupé des postes de directions dans plusieurs espaces culturels.

 

 

Dario Franceschini,

framino, CC BY-SA 2.0

 

Les trois nouvelles recrues remplaceront Francesco Maria De Sanctis, Antonio Paolucci, et Claudio Bosio qui avaient démissioné à la fin de l'automne. Organe consultatif du ministère, le Conseil supérieur va ainsi pouvoir fonctionner à nouveau à plein régime. Par ailleurs, Franceschini a décidé de confier la présidence de l'organe à l'académicien et archéologue Giuliano Volpe, déjà membre de l'institution. 

 

Au cours de la présentation du nouvel organigramme du Conseil, le ministre des Biens culturels a tenu à rappeler un des objectifs principaux de sa politique : favoriser les campagnes de dons privés pour le patrimoine. Pour cela, il dit regarder avec intérêt le mode de financement français, ou encore celui de sponsoring du site d'Herculanum, financé en majorité par le mécène David Woodley Packard,et le Herculaneum Conservation Project. 

 

Pour le soutien aux fouilles archéologiques, il a ainsi affirmé vouloir généraliser le système déjà mis en place à Herculanum  : « De cette façon, nous comprendrons qui veut véritablement offrir une aide à la culture. », a précisé le ministre. Une volonté croissante de faire financer par le privé le patrimoine public, donc, à défaut de ne plus pouvoir le faire efficacement avec l'argent public. 

 

L'initiative s'inscrit dans la logique de la loi « Valore Cultura » votée l'an dernier, et dont l'article 12 prévoit une simplification des mécanismes pour les donations inférieures à 10.000 euros. 

 

via isole24ore.com