Trump veut supprimer le financement des universités critiquant sa politique

Maxim Simonienko - 07.03.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - trump censure université - liberté d'expression usa - authors guild usa


Le 2 mars 2019, le président américain Donald Trump a menacé d'instaurer un décret afin de stopper les financements de recherches des universités, au nom de la « liberté d’expression ». En cause, les orateurs invités lors des conférences universitaires qui, selon lui, tiendraient des discours anti-conservateurs.

(ralfskysegel - pixabay License)


Face à ces propos, l'Authors Guild s'est rallié à l'AAUP (American Association of University Professors) pour dénoncer une atteinte à l'indépendance académique. Une déclaration, rédigée par l'AAUP et relayée sur le site Internet officiel de l'Authors Guild, a été signée par les deux parties. On peut y lire que la proposition du président américain est « une solution dangereuse à un problème en grande partie inexistant ».

Les rédacteurs de l'Authors Guild écrivent sur leur site que « Trump n’a pas été un ami de la liberté d’expression ». L'association veut continuer à soutenir les établissements d'enseignement supérieur qui restent, selon eux, « les bastions d'un discours solide » grâce à leur liberté d'inviter les conférenciers de leur choix.

Toujours selon l'Authors Guild, utiliser les fonds de recherche de manière sélective risquerait davantage d'entraver la liberté d'expression que de la promouvoir.

Voici une traduction de la déclaration rédigée par l'AAUP dans son intégralité : 

« La promesse du président Trump de publier un décret interdisant le financement de la recherche par le gouvernement fédéral aux lycées et universités qui ne soutiennent pas la “liberté d'expression” est une solution dangereuse pour un problème en grande partie inexistant. Les lycées et les universités américains sont loin d'être parfaits, mais à quelques exceptions près, ils accueillent une plus grande diversité de points de vue et d'opinions que n'importe quelle autre institution de la société. Même si l’environnement politique actuel pose des problèmes importants concernant la liberté d’expression, l’opinion selon laquelle le libre échange d’idées ne se produit pas sur les campus est grossièrement exagérée.

En mai 2017, en réponse aux efforts déployés par les assemblées législatives des États pour adopter une législation visant à réglementer le discours sur les campus, l'AAUP a déclaré :
“Compte tenu du rôle important des universités, du débat libre, de la dissidence et du libre échange d’idées, l’AAUP soutient fermement la liberté d’expression sur le campus et le droit des professeurs et des étudiants d’inviter les orateurs de leur choix. Nous nous opposons toutefois à toute législation qui entraverait l'autonomie institutionnelle des lycées et des universités en sapant le rôle du corps professoral, de l'administration et leur prise de décision au sein de l'établissement ainsi que le rôle des étudiants dans la formulation et l'application des politiques institutionnelles affectant toute affaire les concernant.”
 
Bien que les dispositions spécifiques du décret promis n’aient pas été révélées, une telle législation risque de porter atteinte à l’autonomie et à la gouvernance des institutions d’une manière qui risque davantage d’étouffer que d’encourager la liberté d’expression et la diversité des opinions. Il y a et il y aura toujours des individus sur le campus, et dans la société en général, qui souhaiteront faire taire ceux avec qui ils sont en désaccord. Mais des mesures punitives et simplistes ne feront qu’exacerber les problèmes qu’elles pourraient engendrer. »

via Authors Guild


Commentaires
Comme lu récemment dans un hebdo, "c'est la politique du pitre !"
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.