Un hurluberlu tente de dérober la Magna Carta, document de 800 ans

Clément Solym - 29.10.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - Magna Carta voler - Salisbury Cathedral crime - liberté civiles Angleterre


Faut-il donc être insensé pour s’en prendre à un monument historique comme la Magna Carta ? Cette pièce qui a célébré ses 800 ans en 2013 a été attaquée par un joyeux sauvageon, qui envisageait de la dérober. Âgé de 45 ans, il a tout de même été arrêté.

 

Magna Carta
Eric Chan, CC BY 2.0

 

Que l’on respire, la Magna Carta n’a pas été endommagée. À ce jour, seuls quatre exemplaires existent de ce document produit en 1215 par le roi Jean. Elle établissait à l’époque un principe inédit : le roi est soumis comme ses sujets à la loi, et pas au-dessus d’elle. De même, elle stipulait qu’aucun homme libre ne serait emprisonné ni arrêté si ce n’est par le truchement de ses pairs ou par l’exécution de la loi.

 

Elle est considérée comme un texte fondateur du Royaume-Uni, de ses législations et des libertés civiles et l’ancêtre de la Constitution américaine.

 

Deux exemplaires originaux se trouvent à la British Library, une est préservée à la Lincoln Cathedral, et une quatrième est protégée par les murs de la Salisbury Cathedral. C’est à cette dernière que notre petit inconscient s’en est pris, avec un début de réussite. En effet, il serait tout de même parvenu à percer l’un des deux revêtements de verre qui la protège des mains pleines de doigts du public. 

 

Selon l’agence AP qui relate ces événements survenus le 26 octobre, les alarmes de l’établissement avaient retenti lorsque l’apprenti Arsène Lupin a fait éclater le verre. 

 

Le révérend chanoine Nicholas Papadopulos a rendu hommage aux membres du personnel qui, courageusement, ont pu contenir le criminel en attendant que les autorités n’interviennent, durant une douzaine de minutes.

 

Un poème contemporain
de la signature de la Magna Carta

 

Plus que suspect à ce niveau de l’histoire, et franchement louche, il est également soupçonné de port d’arme illégal et de dommages criminels. 

 

Dans l’intervalle, la Magna Carta a été retirée de sa vitrine et la cathédrale annonce qu’elle ne sera pas disponible pour le public avant quelque temps. On se demande tout de même bien ce qui a pu passer par la tête du voleur : le document est tellement connu et rare qu’aucun revendeur n’aurait pris le risque de s’en faire le receleur. 





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.