Un jeu vidéo s'inscrit comme hommage au poète TS Eliot

Clément Solym - 22.05.2015

Patrimoine et éducation - Patrimoine - TS Eliot - jeu vidéo - Sud Amérique


Le poète TS Eliot n'aurait certainement pas imaginé que le premier vers de l'un de ses poèmes servirait à la création d'un jeu vidéo. Une création avec vue subjective, qui repose sur des choses simples, comme l'enfance, l'espoir et le miracle que représente la mémoire. On incarne ainsi une petite fille, issue d'un foyer détruit, quelque part en Amérique du Sud. 

 

 

Home TS Eliot poème jeu vidéo

 

 

C'est ainsi que le texte d'Eliot, East Coker, tiré de The Four Quartets, est une œuvre parue en 1943. Cette série de quatre poèmes a été publiée sur six années, avant d'être réunis par l'éditeur d'Eliot – ils avaient été proposés en Grande-Bretagne entre 1941 et 1942. Ces quatre méditations interdépendantes, évoquent toujours les relations entre l'homme, le temps, l'univers et le divin, exposant tout une vision de l'univers d'Eliot. Et le chant 5 débute ainsi : 

 

Home is where one starts from. As we grow older
The world becomes stranger, the pattern more complicated
Of dead and living. 

 

La poésie d'Eliot a donc inspiré fortement les concepteurs d'un jeu, qui sont partie de cette vision mêlant mysticisme, philosophie, poésie et tradition religieuse (anglo-catholicisme, surtout), pour aboutir à leur projet. 

 

Mais on retrouve également les territoires ruraux, revendiquent les auteurs, comme dans East of Eden de John Steinbeck ou The Tree of Life de Terrence Malick. 

 

L'exploration d'une campagne solitaire, certes, dans le Sud, certes, mais la marque d'influence la plus forte reste celle d'Eliot explique le développeur, David Wehle. ll a d'ailleurs dissimulé une autre citation, tirée de l'un des poèmes dans le jeu. Comme pour la lecture de l'auteur, il affirme : « C'est un jeu d'exploration, où vous débutez, et arrivez, finalement, avec des yeux nouveaux. » (via Engadget)

 

« J'adore la capacité de TS Eliot à illustrer comme le début de tout concerne la fin de tout, dans un sens cosmique. Cette histoire est un jeu de mémoire pour le narrateur, mais une expérience réelle pour le joueur. » 

 

Le jeu peut se retrouver ici.