Un lycée censure un livre pour contenu de 'nature sexuelle'

Clément Solym - 11.12.2008

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - lycée - censure - livre


Pas évident, quand on confronte livre et cinéma, et donc que l'on parle d'adaptation, de se trouver soudain privé du livre justement. Pourtant, les élèves de la New Rochelle School, qui étudiaient Girl Interrupted, de Susanna Kaysen, et son adaptation avec Angelina Jolie et Winona Ryder (Une vie volée en français), ne poursuivront pas leur comparaison.

« Le support de cours était d'une nature sexuelle dont nous avons jugé qu'elle était inappropriée à servir aux professeurs pour leurs élèves », explique le responsable du département d'anglais Leslie Altschul.

Selon certaines sources, des plaintes anonymes, ou non encore identifiées sont à l'origine de cet exercice de censure particulier de la part de l'établissement. En effet, on n'a pas simplement mis le livre à l'index : ce sont des passages entiers qui ont été censurés tout bonnement. De fait, l'administration a considéré que certaines caractéristiques du livre le faisaient échapper à l'autodafé en place publique, alors on a simplement opéré quelques coupures.

Un exercice de haute voltige, plus subjectif encore puisque les passages incriminés relèvent de ce qui est considéré comme inacceptable, selon des critères... encore non identifiés. Pour les enseignants, soit on s'appuie sur un livre entièrement, soit on en choisit un autre parce que le premier ne convient pas, mais cette solution de coupes franches ressemble à du vandalisme intellectuel. Quant au message qui passe auprès des élèves, on plonge dans un marasme sans nom.

« Quelqu'un dans cet établissement pense que les élèves ignorent ce que peut être la sexualité ? », questionne un enseignant. Dans le livre, autobiographique, Susanna raconte comment elle s'est retrouvée dans un institut psychiatrique en Nouvelle-Angleterre, parmi d'autres adolescentes, où séduction, sexe et violence sont très présents.