Un manque cruel de livres en Haïti

Clément Solym - 06.10.2008

Patrimoine et éducation - A l'international - Haïti - manque - livres


Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques. Difficile dans ces conditions de donner à tous les moyens de se cultiver. Si en Europe, on compte une moyenne de 2.700 livres disponibles par habitant, en Haïti, il faut compter avec moins de 50 livres par habitant.

Pour mieux se rendre compte de la situation, rien de tel qu’un petit voyage sur le terrain. Plus précisément dans la ville de Dessalines, qui compte 30.000 habitants. On y retrouve principalement des livres dans le CLAC, comprendre : le Centre de lecture et d’animation culturelle de la ville.

L’existence de ce centre résulte d’une initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Si le premier édifice de ce type a vu le jour au Bénin en 1986, il n’a pas fini depuis de faire des petits. Venez retrouver sur cyberpresse l’intégralité de ce reportage en Haïti pour mieux comprendre les problèmes rencontrés par les habitants pour s’ouvrir un accès à la culture.