Un chirurgien affirme avoir découvert la véritable identité de Jack l'Éventreur

Antoine Oury - 03.08.2015

Patrimoine et éducation - A l'international - Jack l'Éventreur - Londres - meurtrier


Du 31 août au 9 novembre 1888, Londres vivra dans la terreur : un meurtrier sévit dans les rues, et assassine cinq prostituées. Il ne sera jamais démasqué, et vit encore dans l'imaginaire collectif en tant que Jack l'Éventreur. Le docteur Weston-Davies, ancien chirurgien, publie un ouvrage sur le sujet, dans lequel il révèle ce qu'il croit être la véritable identité du tueur. Il fait partie des dizaines d'auteurs qui se sont penchés sur la question, mais le gouvernement britannique considère ses pistes avec le plus grand sérieux.

 

IMG_4570

Extrait de The Illustrated Police News, un des journaux qui profitèrent de l'engouement autour du tueur

(USM MS photos, CC BY 2.0)

 

 

Le docteur Weston-Davies a mené six mois de recherche, l'année dernière, suite à des documents qu'il a découverts dans les Archives nationales de Kew, à Londres, il y a quatre ans. Il s'agit d'un acte de divorce, signé par Elizabeth Weston Davies, sa grand-tante, et Francis Craig, un journaliste. Et le pseudonyme utilisé par sa grande tante n'était autre que Mary Jane Kelly, la dernière victime de Jack l'Éventreur.

 

« Je ne savais rien de plus que d'autres lorsque j'ai commencé mes recherches sur Jack l'Éventreur il y a dix ans de cela, alors que je menais des recherches sur ma famille », assure Weston-Davies. Ses intérêts généalogiques lui ont permis de retrouver la filiation avec Elizabeth Weston Davies, nommée Weston Jones sur le contrat de mariage avec Francis Craig.

 

En effectuant des recherches sur Craig, l'ancien chirurgien découvre que l'homme s'est suicidé en se tranchant la gorge, méthode de Jack l'Éventreur, après une sombre affaire de plagiat qui a mis fin à sa carrière moribonde de journaliste. Quelques années auparavant, son mariage avec Mary Jane Kelly/Elizabeth Weston Davies avait tourné au vinaigre, et Francis Craig avait sollicité plusieurs détectives privés pour suivre chacun de ses mouvements.

 

Une personnalité schizoïde en puissance

 

« Son objectif de base, la reconquérir, s'est transformé en haine », affirme le Dr Weston-Davies. Si bien qu'il aurait échafaudé le meurtre de Mary Jane Kelly de longue date, et que les autres victimes lui auraient permis de maquiller le tout en des agissements de serial killer, même si le terme n'était pas utilisé à l'époque. C'est également la raison pour laquelle, selon le docteur, Mary Jane Kelly fut la seule à être défigurée, le meurtrier allant jusqu'à lui prélever le cœur.

 

Le docteur affirme que Francis Craig aurait rédigé et envoyé lui-même plusieurs des lettres signées « Jack the Ripper » que les journaux recevaient en masse. La plus célèbre, surnommée « Dear boss » en raison de son adresse, mentionnait ainsi des oreilles coupées pour la prochaine victime, et ce fut effectivement le cas. Le plus ironique — ou effrayant — c'est que Craig couvrait les différentes enquêtes et procès de l'époque, sur des meurtres qu'il aurait lui-même commis...

 

Un psychiatre, consulté par le Dr Weston-Davies, estime qu'il était atteint de trouble de la personnalité schizoïde.

 

Pour le moment, toute la théorie de Weston-Davies se retrouve dans The Real Mary Kelly (Blink Publishing), mais l'homme a l'intention de poursuivre son enquête personnelle : l'exhumation du corps de Mary Kelly a été validée par les autorités. Le chirurgien a l'intention de vérifier sa filiation avec la victime du tueur, avant de « résoudre le mystère une bonne fois pour toutes », affirme-t-il au Telegraph.


Pour approfondir

Editeur :
Genre : policier &...
Total pages : 576
Traducteur :
ISBN : 9782757848395

Le livre rouge de Jack l'Eventreur

Du 31 août au 9 novembre 1888, à Londres, cinq prostituées sont atrocement assassinées. Ces cinq victimes et dix semaines de terreur sont à l'origine d'une énigme qui dure depuis plus d'un siècle : qui était Jack l'éventreur ? L'enquête scientifique et historique menée par Stéphane Bourgoin est devenue la référence sur ce criminel qui continue de fasciner. Elle s'appuie sur les archives secrètes de Scotland Yard, et fait le point sur toutes les théories existantes.

J'achète ce livre grand format à 8.20 €