Un papyrus de 1800 ans dévoile une autre histoire des premiers chrétiens

Victor De Sepausy - 15.07.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - papyrus chrétien - lettre chrétien - université Suisse


Daté de 230 apr. J.-C., voici un témoignage exceptionnel d’une famille chrétienne sous l’Empire romain. Détenu par l’université de Bâle, ce papyrus vient d’être exhumé, et serait le plus ancien témoignage dont nous disposions sur la vie dans l’Égypte romaine. Aucune autre source historique n’avait, par le passé, apporté un tel éclairage sur cette communauté, à cette époque.
 


 

Les récits de persécutions des chrétiens sont légion, mais le Basler Papyrusbrief apporte une nuance de taille : à compter du IIIe siècle, les communautés chrétiennes s’étaient éloignées des villes, pour occuper l’arrière-pays égyptien. C’est un courrier détenu depuis plus d’un siècle par l’université qui nous l’apprend : une lettre signée par Arianus à son frère Paulus.

Recette, famille et chrétienté

Ce dernier vit à Théadelphia, au centre de l’Egypte. Après avoir donné des nouvelles sur les affaires de la famille, et réclamé une recette de sauce pour le poisson, Arrianus conclut avec une formule abrégée typique.


En effet, en guise de salutations pour son courrier, il a recours à un nome sacrum, indique Sabine Huebner, professeure d’histoire ancienne à l’université de Bâle. À l’expression consacrée qu'il emploie : « Je prie pour que tu ailles bien », se retrouve ajouté « Dans le seigneur », une formulation qui fait bondir les chercheurs de joie. De quoi ne laisser aucun doute sur ses sentiments religieux, dévoilés à travers une simple abréviation.


« C’est une formule exclusivement chrétienne, qui nous a été transmise par les retranscriptions du Nouveau Testament », poursuit-elle. Le prénom Paulus lui-même est chargé de sens : rare à cette période, il faudrait considérer que les parents de Paulus étaient déjà des chrétiens, et auraient baptisé leur fils en référence à l’apôtre, dès 200 apr. J.-C..

« Quant à la sauce en question, il s’agit d’un condiment en réalité très populaire dans toute la Méditerranée, à cette époque », explique la chercheuse. On pourrait l’assimiler à une pâte d’anchois ou un cube Maggi contemporain…

La vie des premiers chrétiens, loin des persécutions
 

Les recherches prosopographiques ont permis de situer l’époque de la rédaction à 230 apr. J.-C., ce qui la rend exceptionnelle : elle serait en effet plus ancien de 40 à 50 ans que tous les autres courriers jusqu’à lors examinés, et racontant la vie des familles chrétiennes.

Ou paléochrétiennes, d’ailleurs : à ce titre, on apprend également qu'Arrianus et Paulus étaient deux enfants éduqués, probablement figures d’une élite locale, propriétaires fonciers et fonctionnaires.
 

En retraçant l’histoire du papyrus, c’est donc la ville de Théadelphia qui est apparue. Le document appartient ainsi aux archives Heroninos, les plus importantes de l’époque romaine.

Avec cette missive se réécrit une partie de l’histoire des premiers chrétiens : les persécutions sont indéniables, et les chrétiens ayant rejeté le culte impérial allaient passer de vilaines heures — notamment accusés de conspiration contre l’État. Comme l’histoire aime à se répéter…

« Les premiers chrétiens étaient très impliqués dans la vie politique, ils voyageaient et possédaient des terres », souligne Sabine Huebner. Ainsi, l’aisance dont Arrianus semble faire état montre que la famille était parvenue à faire coexister sa foi avec les impératifs d’une classe sociale élevée.

Tout en parvenant à conserver les fonctions publiques qui semblent être les siennes — est ainsi évoqué un parent élu au conseil municipal, fait qui a d’ailleurs aidé à remonter une date d’écriture pour la lettre. 
 

Cette lettre est au cœur d’une nouvelle publication en anglais, Papyri and the Social World of the New Testament. Un ouvrage de vulgarisation évoquant la vie sociale, politique et économique des premiers chrétiens. Depuis 1900, l’université de Bâle est l’une des premières du monde germanophone — et a fortiori en Suisse alémanique — à se doter d’une collection de papyrus.

Elle s’est donnée pour mission de découvrir la réalité du développement des communautés chrétiennes primitives, mais également de retrouver des œuvres d’auteurs perdues. 




Commentaires
De 800 ans. Et c'est déjà pas mal.
Hélas non : 800 + 230 = 1030

alors que 1800 + 230 = 2030

J'avoue cependant avoir été un peu généreux dans le titre, en accordant une dizaine d'années de trop.



Excellente journée
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.