Un portrait de Charles Dickens, perdu pendant 130 ans, refait surface

Antoine Oury - 22.07.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Charles Dickens portrait - Charles Dickens peinture - Charles Dickens Margaret Gillies


Heureuse découverte en Afrique du Sud : le Charles Dickens Museum a acquis un portrait de l'écrivain britannique, perdu pendant plus de 130 ans, après une campagne d'appel aux dons réussie, qui aura permis de réunir quelque 180.000 £, soit environ 200.000 €. Peint par Margaret Gillies, le tableau représente un jeune Dickens, âgé de 31 ans : il avait été exposé en 1844.




Le petit portrait aurait pu disparaitre à tout jamais : il sera désormais précieusement conservé par le Musée Charles Dickens, situé au 48 Doughty Street, à Londres. La galerie d'art Philip Mould & Co a redécouvert ce portrait en 2017, au cours d'une vente destinée à écouler le contenu d'une maison, à Pietermaritzburg, en Afrique du Sud, entre un phonographe et un vieux jouet, un homard en métal.

Après des mois de restauration pour sauver les traits délicats du jeune Dickens, le musée consacré à l'écrivain britannique le plus célèbre de son temps a lancé un appel aux dons pour acquérir cette pièce unique, dont la valeur n'était toutefois pas inestimable. 180.000 £ ont en effet été nécessaires pour acquérir le portrait signé par Margaret Gillies (1803-1887), après six séances de pose effectuées en 1843.

À cette époque, le jeune Dickens avait déjà publié plusieurs histoires en feuilleton, dont Oliver Twist, et préparait la parution d'Un chant de Noël, futur succès international. En somme, le portrait de Gillies tombait à pic, et fut l'une des pièces les plus commentées de l'exposition estivale de l'Académie royale de peinture. 40 ans plus tard, toutefois, Gillies assure qu'elle a « complètement perdu la trace du portrait lui-même ».
 
L'aquarelle de 176 ans sera présentée au public à partir du mois d'octobre prochain, mais ne restera pas exposée en permanence, pour conserver la vivacité des couleurs.

« C'est un portrait incroyable de Dickens, âgé de 31 ans, déjà connu dans le monde entier, mais avec encore tant de choses devant lui et en plein travail sur son œuvre la plus célèbre, Un chant de Noël », résume Cindy Sughrue, directrice du Charles Dickens Museum.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.