Un prof, renvoyé pour ses mémoires, porte plainte

Clément Solym - 09.01.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - renvoyer - livre - témoignage


Nulle part dans le contrat d'embauche il n'est écrit en lettres de feu, comme un commandement impératif à respecter : Tu n'entretiendras pas de relations avec l'une ou l'un de tes élèves. Alors quoi ? Plaider la légitime défense ? 

 

Pour cet ancien enseignant, le district de Chicago l'a renvoyé abusivement, et il réclame désormais 300.000 $ de dommages-intérêts pour ce licenciement abusif. Tout cela au motif que l'enseignant en question avait publié un livre intitulé Gabriel's Fire, racontant la relation qu'il avait eue avec un autre enseignant... durant sa propre jeunesse. 

 

Dans l'ouvrage, il est en effet question des relations tissées, alors qu'il n'avait que 13 ans, entre lui et l'une de ses profs. 

 

 

Renvoyé en 2009 pour la publication de ce livre, c'est le parent d'une de ses élèves qui avait sonné le tocsin. Ce dernier considérait que l'on retrouvait dans le livre des problématiques qui se posaient justement entre sa propre fille et l'enseignant renvoyé. 

 

La mère, folle d'inquiétude avait battu la campagne pour que le professeur, Luis Aguilera, ne soit plus en mesure de dispenser son savoir. (voir la plainte en PDF

 

Pour sa défense, Luis plaide évidemment la liberté d'expression, et réclame une ordonnance qui lui permettra de recouvrer son statut d'enseignant. La bibliothécaire de l'établissement où il avait alors enseigné assure que le livre n'est pas offensant. Mais pour les parents, qui ont évoqué un passage un brin osé, ce type de comportement et de récit n'est pas à mettre dans les mains de leur progéniture. 

 

Ce qui est invraisemblable, c'est que le livre est paru chez University of Chicago Press en 2000 et qu'il aura fallu près d'une dizaine d'années pour que l'on se pose des questions. En outre, moins d'un mois après son départ, la bibliothécaire explique que les autorités de l'établissement lui ont fait interdire l'accès au livre pour les enfants. Plutôt que d'enlever le livre du catalogue ?