Un professeur viré pour un roman contraire “aux valeurs chrétiennes”

Heulard Mégane - 16.07.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - universite professeur roman - TJ Martinson roman - The Reign of the Kingfisher


Le 28 juin dernier, TJ Martinson, auteur du livre The Reign of the Kingfisher, révèle sur Facebook qu’il vient d’être « licencié à titre préventif » du poste qu’il allait bientôt occuper, celui de professeur adjoint au département d’anglais de l’Olivet Nazarene University, une université chrétienne dans l’Illinois. La raison ? Il a inclus dans son ouvrage des injures, un personnage principal lesbien, une travailleuse du sexe et un personnage qui « décide d’espérer au lieu de prier ».

Facebook TJ Martinson

 
TJ Martinson a fait ses études dans l’Olivet Nazarene University, tout comme son père et plusieurs membres de sa famille. Il était naturellement honoré quand on lui a proposé d'en devenir professeur adjoint d’anglais. Mais le 28 juin, la vice-présidente, le Dr Carol Summers, lui signale « que même s’ils [lui] versaient le salaire convenu pour l’année à venir [il] ne serai[t] pas employé ni autorisé à enseigner ».

Renvoyé suite à une plainte d’un “administré” anonyme

Le problème est rapidement évoqué : son roman The Reign of the Kingfisher, sorti le 5 mars dernier chez Flatiron Books (publié déjà depuis près de deux mois au moment de l’offre d’emploi), n’est pas en adéquation avec la doctrine religieuse enseignée dans l’Université. 

Il explique sur Facebook : « Il semble que l’administration d’Olivet se soit soudainement offusquée de son contenu. Cependant, comme l’a dit explicitement le Dr Summers, elle n’a pas lu le roman. Elle n’a fait que mettre en évidence des passages qui ont été portés à son attention par un “administré” d’Olivet (un choix de mots qui me choque encore) comme démontrant un manque de morale chrétienne. Ainsi, sans me donner l’occasion de clarifier les choses [...] ils me virent pour satisfaire les critiques malavisées d’une personne anonyme. »

Le choix du mot « administré » pour décrire la personne qui s’est plainte, selon lui, « témoigne en quelque sorte de la nature politique à visage découvert de cette affaire. Peu après la conversation, j’ai compris que c’était une sorte de langage codé pour quelqu’un qui a de l’influence et du pouvoir », confit-il à LitHub.
 
Un ouvrage contraire à la doctrine chrétienne 

Les éléments de son ouvrage qui ont posé problème sont les mots injurieux ou blasphématoires, un personnage lesbien et et un autre « qui espère au lieu de prier », et la travailleuse du sexe. Pourtant, comme le dit Martinson, la littérature n’a pas pour objectif de dépeindre l’auteur au lecteur « mais plutôt de lui révéler le monde dans lequel il vit d’une manière à laquelle il n’a peut-être jamais pensé auparavant ».

Néanmoins, lorsqu’il avait postulé pour l’emploi, Martinson explique qu’il avait clairement mentionné son soutien à la communauté LGBTQ. Il poursuit : « Maintenant, pourquoi ai-je inclus un personnage principal lesbien ? Aussi fictive qu’elle soit, elle est basée sur la réalité d’une population dont la force et l’intégrité face à l’oppression et aux préjugés persistants m’émerveillent. Et m’incitent à devenir une meilleure personne et un allié de toutes les manières possibles. »

« En incluant un personnage lesbien, je ne corresponds apparemment pas à une morale chrétienne. [...] Personnellement, je souhaite que tout le monde se sente bienvenu dans mes histoires, en particulier ceux qui sont constamment privés de leurs droits et dont les voix sont souvent étouffées. »
 
Suite à cette histoire, TJ Martinson a reçu beaucoup de soutien de la communauté LGBTQ, et d’acteurs du monde littéraire. Notamment son ancienne professeure, la célèbre auteure et militante Roxane Gay, qui déclare dans un tweet : «Je suis si fière de lui, de la façon dont il gère la situation et peu importe ce qu'il fait par la suite. »
 


Via Christian Post


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.