medias

Un questionnaire de Marcel Proust, rempli à l'âge de 15 ans, découvert

Antoine Oury - 06.04.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Marcel Proust questionnaire - Marcel Proust questions - Marcel Proust inédit


Deux questionnaires remplis : cela aura suffit à Marcel Proust pour que son nom soit désormais associé au « Questionnaire de Proust », une série de questions censées dessiner la personnalité de l'interrogé. Une troisième questionnaire, rempli par Marcel Proust à l'âge de 15 ans, a été découvert et sera proposé à la vente lors du Salon du livre rare et de l'objet d'art.


La page de garde du troisième questionnaire de Marcel Proust


 

Un troisième questionnaire qui fut peut-être le premier rempli par Marcel Proust, daté du 25 juin 1887, sera proposé à la vente par la librairie Laurent Coulet lors du Salon du livre rare et de l'objet d'art, qui se déroule du 13 au 15 avril à Paris, au Grand Palais. Les « Confidences » ou « Confessions » étaient un jeu alors très prisé, qui circulait depuis les années 1860.

 

Lorsqu'il remplit ce questionnaire, Marcel Proust aura 16 ans dans quelques jours. Il est en classe de seconde, à Paris, et terminera bientôt son année scolaire. En lisant à travers les réponses données par le futur écrivain, on devine une cause supérieure, un amour de jeunesse. « On y découvre un Marcel Proust de quinze ans, qui cherche à ne pas se livrer. Ses réponses ne se comprennent que si on les attribue à un amour naissant. Il aime une adolescente de treize ans environ, qu’il voit presque chaque jour aux Champs-Élysées », explique Jean-Yves Tadié, professeur émérite de littérature française à la Sorbonne.

 

Cette adolescente, Marie, était la fille de Nicolas de Benardaky, ancien maître des cérémonies de la cour de Russie, ce qui explique l'amour avoué de Proust pour le peuple russe dans ce questionnaire.

 

La correspondance de Marcel Proust bientôt en ligne

 

On y retrouve aussi de nombreuses références littéraires, à travers des citations qui trahissent le grand lecteur : Musset, Leconte de Lisle ou encore Félix Arvers. « On voit aussi Marcel tiraillé entre le sentiment (il se définit lui-même comme trop sentimental), le rêve et l’intelligence. Il condamne l’étroitesse d’esprit, et veut tout comprendre, “le plus de choses et d’êtres que je pourrai”. Et tout lire », analyse encore Jean-Yves Tadié.

<

>

 

Les deux autres questionnaires remplis par Proust le sont en anglais, avec 24 réponses, et en français, qui en compte 31, l'auraient été en septembre 1887, puis entre 1893 et 1895. Ce troisième questionnaire permet de découvrir 30 réponses signées de la main de Proust.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.