medias

Un rapport sur les TIC à l'école révèle des lacunes

Julien Helmlinger - 20.04.2013

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Scolarité - Technologie - TIC


Selon une enquête de la Commission européenne, sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) au sein de l'école, les élèves manqueraient de supports matériels, et les enseignants nécessiteraient davantage de formation et de soutien.

 

 

 

 

Les élèves et professeurs seraient favorables au numérique, le nombre d'ordinateurs aurait doublé depuis 2006 si bien que la plupart des écoles sont désormais connectées. En revanche, le taux d'utilisation des TIC comme les niveaux de compétences restent inégaux.

  

L'étude a été réalisée par le réseau European Schoolnet et par l'Université de Liège, et il s'agit de la troisième enquête européenne sur ce sujet. Selon les principales conclusions de l'étude, les élèves bénéficiant à l'école de très bons équipements numériques, avec du matériel récent et un haut débit rapide (minimum 10mbps), avec un très bon environnement de connexion (site web, adresse électronique pour les élèves et les enseignants, réseau local, dispositif d'apprentissage virtuel), seraient encore faibles.

 

Les situations varient entre les pays; tandis que ceux scandinaves et nordiques disposeraient des meilleurs équipements (Suède, Finlande, Danemark), les élèves polonais, roumains, italiens, grecs, hongrois et slovaques seraient ceux qui auraient le plus de risques de manquer des équipements adéquats.

 

En conséquence, Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne responsable de la stratégie numérique, a déclaré : « La formation aux TIC et l'acquisition de compétences dans ce domaine ne doivent pas être réservées à une poignée de privilégiés, mais être accessibles à tous les élèves et à tous les enseignants. Nous voulons que nos jeunes puissent utiliser les TIC à l'école dès le départ, et nous voulons des professeurs qui partagent leurs connaissances en toute confiance. »