Un taux record de réussite au baccalauréat

Louis Mallié - 11.07.2014

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Baccalauréat - Benoît Hamon - Éducaiton Nationale


Une bonne surprise pour le ministre de l'Éducation nationale Benoît Hamon, qui craignait une baisse des taux de réussite au baccalauréat de cette année. Pourtant, le Ministère de l'Éducation nationale a eu la joie d'annoncer aujourd'hui que le taux de réussite avait atteint les 87,9 %, dépassant le précédant record établi en 2013, qui avait alors fixé la barre à 86,8 %.

 

 

 

 

 

Pour cette session 2014, ils étaient donc près de 710.600 candidats à plancher sur les différentes épreuves du baccalauréat. Sur l'ensemble, 47 % étaient candidats aux séries générales, 20 % aux séries technologiques, et 33 % dans la voie professionnelle. Le pourcentage de réussite de cette année représente donc au total 624.700 jeunes.

 

Ainsi que l'indique le site de l'Education nationale, la « proportion de bacheliers dans une génération » est donc de 77,3 %. Cette année aura donc été propice, à tout point de vue, à la réussite. Effectivement, avant même les rattrapages, c'était pour cette session 79 % des candidats qui étaient déjà reçus - soit 1,7 point de plus que l'année dernière. 

 

Certes, le taux de réussite au baccalauréat général a baissé de 1 point - conservant malgré tout un bon score avec 90,9 % de réussite, les candidats au bac S l'emportant avec 91,9 %, contre 90 % pour les L, et 89,7 % pour les ES.

 

Mais ce sont donc les baccalauréats technologiques et professionnels peuvent se vanter d'avoir connu de belles progressions : ainsi le nombre de candidats reçus au baccalauréat technologique a-t-il grimpé de 4,2 points, atteignant les 90,6 %, tandis que les bacs professionnels connaissent une amélioration quasiment aussi radicale. Avec 3,4 points de plus qu'en 2013, ils sont cette année 81,9 % à être dorénavant bacheliers, soit 190.200 jeunes qualifiés « professionnellement » - 31.800 de plus qu'en 2013.