Un texte inédit signé par HP Lovecraft et le magicien Houdini exhumé

Clément Solym - 18.03.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - texte inédit - Lovecraft Houdini - superstitions croyances


Les collectionneurs l’espéraient tant que les Grands Anciens ont manifestement exaucé leurs vœux. L’ouvrage coécrit par HP Lovecraft et le magicien Harry Houdini, The Cancer of Superstition, vient d’être découvert. Le manuscrit est tombé dans les mains d’un collectionneur privé, explique l’agence Potter & Potter, qui le mettra en vente à Chicago, ce 9 avril. 

 

 

 

Pas moins de 31 pages dactylographiées, issues de l’esprit fragile et fertile d’un romancier obsédé par l’extérieur, et d’un magicien, tous deux devenus mythiques dans l’imaginaire collectif. Plongés dans un monde où les loups-garous sont anthropophages, et l’univers soumis à la magie noire, tous deux ont rédigé cet essai sur les superstitions anciennes et modernes. 

 

Ils abordent ainsi une forme de théorie primitive sur le développement des croyances. Le texte est clairement incomplet : le décès de Houdini en 1926, à l’âge de 52 ans, mettra un terme à la collaboration. Nous ne disposons manifestement que d’un premier chapitre et d’un petit aperçu supplémentaire. 

 

Plusieurs sections étaient prévues “The Genesis of Superstition,” “The Expansion of Superstition,” and “The Fallacy of Superstition”, rapporte Potter & Potter. Les deux passent tout de même en revue différentes approches de croyances pré-moderne, comme l’animisme, le fétichisme ou encore la sorcellerie et la magie noire. 

 

Perdu depuis des lustres – ou bien dissimulé par Nyarlathotep ? – ce texte fut délaissé par Lovecraft, qui, seul, ne souhaita pas le poursuivre, et moins encore l’achever. Après la mort de Beatrice Houdini, en 1943, personne n’a semble-t-il porté attention au livre, et avec d’autres documents, il fut stocké, sans être archivé. 

 

Les enchères seront ouvertes à 13.000 $, mais la maison s’attend à ce que l’on atteigne entre 25 et 40.000 $ pour ces 31 pages de texte. Il semblerait toutefois qu’une version édulcorée fut publiée en 1966 dans le livre The Dark Brotherhood and Other Pieces. Il ne s’agirait cependant que du synopsis. 

 

Cthulhu à la bibliothèque du Congrès

 

 

« En supposant que le manuscrit contienne plus que le chapitre Genesis of Superstition, alors les chapitres suivants sont inédits », explique ST Joshi, universitaire spécialiste de Lovecraft. Sauf que, dans ce cas, les documents qui furent publiés en 1966 auraient été écrits par CM Eddy, un collège de Lovecraft. L'écrivain est en effet mort en mars 1937.

 

Le reste de la vente est dédiée à Houdini, avec différents objets. (via Guardian)