Une aide financière pour les universités en difficulté

Victor De Sepausy - 26.09.2014

Patrimoine et éducation - université - ministère - éducation


Depuis la mise en place d'une plus grande autonomie des universités, certains établissements connaissent une forte dégradation de leur situation financière. Lors de cette rentrée 2014, la Conférence des présidents d'université (CPU) a voté une motion pour faire état des difficultés rencontrées par de nombreuses structures de l'Hexagone.

 

Il est ainsi précisé par la CPU que « l'augmentation régulière des dépenses à la charge des établissements - suite à des décisions de l'Etat, mais sans véritable compensation de sa part - leur fait courir aujourd'hui un risque financier majeur et pour une partie d'entre eux les met en situation très périlleuse, avec de plus en plus de difficultés à répondre à leurs missions de service public et obérant leurs projets de développement.

 

Les premiers éléments disponibles concernant le PLF 2015 font en effet apparaître des prévisions de dépenses obligatoires des établissements nettement supérieures aux perspectives de recettes nouvelles venant de l'Etat, l'écart minimum estimé étant de l'ordre de 200 millions d'euros. Il est impératif que le principe « décideur-payeur » s'applique intégralement. Il en va de l'avenir de notre modèle de service public d'enseignement supérieur et de recherche auquel la CPU est très attachée. »

 

La CPU prévient le gouvernement de l'existence d'un « risque réel de décrochage du système français d'Enseignement Supérieur et de Recherche par rapport à ses homologues européens et internationaux, et les dangers que cela représente pour l'avenir de notre pays dans un contexte de concurrence exacerbée et de crise économique dont on sait bien que la sortie passe par un investissement dans la connaissance. »

 

A l'occasion d'un point presse, la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem et la secrétaire d'Etat Geneviève Fioraso ont fait front commun sur ce dossier, assurant les présidents d'université de leur soutien. Et d'ajouter qu' « On va faire un effort ».  Une annonce sera faite en ce sens durant le mois d'octobre prochain. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.