Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Une bibliothèque numérique pour découvrir l'héritage culturel du Moyen-Orient

Laurène Bertelle - 30.05.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - culture moyen orient - bibliothèque numérique - CLIR financement whiting foundation


L’organisation américaine CLIR se lance dans un projet de bibliothèque numérique du Moyen-Orient, qui permettra de répertorier les objets culturels ou historiques issus de cette région éparpillés à travers le monde, et de rendre cet inventaire accessible à tous. La semaine dernière, le CLIR s’est vu attribuer une bourse d’une valeur de 170.000 $ de la part de la Whiting Foundation.


Sana'a, Yemen

(Photo d'illustration, Rod Waddington, CC BY-SA 2.0)



Le CLIR (Council on Library and Information Ressources) est une organisation à but non lucratif américaine qui met en place des stratégies pour améliorer la recherche, l’éducation et la connaissance en collaborant avec, notamment, les bibliothèques et les institutions culturelles.


Le 22 mai dernier, le CLIR a informé, dans un communiqué de presse disponible sur son site, que la Whiting Foundation, qui finance des projets littéraires et culturels, lui avait accordé une bourse de 170 000 $ pour son projet de bibliothèque numérique du Moyen-Orient (Digital Library for the Middle East).
 

Sauvegarder l’héritage culturel de la région
 

« Avec les morts et les souffrances terribles dont a été témoin cette région, l’héritage culturel de nombreuses nations du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord est actuellement sévèrement menacé à cause des destructions, des pillages, du marché noir et du terrorisme. La technologie numérique […] peut aider à régler cette crise », explique l’organisation dans le communiqué.
 

La bibliothèque numérique du Moyen-Orient consiste en un inventaire numérique et international d’objets culturels provenant du Moyen-Orient, accompagnés de descriptions détaillées et d’images, qui permettrait notamment de connaître le propriétaire et le statut légal des objets, afin par exemple de déterminer si un objet culturel ou historique à vendre a été acquis illégalement.

Mais cette bibliothèque, accessible à tous, se veut avant tout « encourager une meilleure compréhension de l’héritage culturel de la région […] tout en sauvegardant ce qui est l’expression fondamentale de notre humanité », expliquait Charles Henry, président du CLIR, dans un communiqué plus ancien.
 

Avec Souq.com, Amazon s'attaque au Moyen-Orient


Pour l’instant, le projet est au stade du prototype, qui se concentrera uniquement sur les collections détenues par les Etats-Unis, soit environ 100 000 objets, textes, vidéos, photographies, archives, manuscrits ou cartes qui éclairent l’histoire du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Avec la généreuse bourse récemment accordée, le prototype va pouvoir voir le jour.  « La bourse de la Whiting Foundation est primordiale pour [notre] projet, affirme Charles Henry. Elle est un soutien sans lequel le projet ne pourrait pas avancer. »


Et au directeur exécutif de la Whiting Foundation, Daniel Reid, de répondre : « Le monde a besoin d’une bibliothèque numérique du Moyen-Orient pour faire tomber les frontières […] et faire que cet héritable soit plus facile à découvrir et explorer. Ce projet international ambitieux promet de ramener des trésors culturels conservés dans des musées et des bibliothèques d’Amérique, d’Europe et d’Asie aux habitants des régions où ils ont été forgés, et de guider les étudiants et les chercheurs du monde entier vers les institutions du Moyen-Orient qui sauvegardent son histoire et sa culture. La Whiting Foundation est fière de soutenir un effort si important dans ses premiers pas. »