Une cyberattaque frappe les éditions Bordas, Le Robert et Nathan

Nicolas Gary - 09.01.2020

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Bordas Le Robert Nathan - Pole Editis Education


En période de bonnes résolutions et de meilleurs vœux, le pôle Éducation et Référence du groupe Editis vient d’inaugurer 2020 avec… une cyberattaque. Prise extrêmement au sérieux, l’intrusion découle d’une faille de sécurité, exploitée ce 1er janvier. Par sécurité, l’ensemble des sites éducation ont été mis en quarantaine, jusqu’à nouvel ordre.


 

Selon nos informations, le site de l’un des éditeurs scolaires aura servi de porte d’entrée, et l’attaque a été détectée dans la nuit du 2 au 3 janvier. Le groupe a immédiatement mis ses différents sites en maintenance, par sécurité. « Un shut down immédiat », explique-t-on à ActuaLitté, qui aura concerné des structures comme Bordas, Le Robert, Nathan, ou encore CLE International et Retz.

La société Daesign qui a intégré Nathan, n’a cependant pas été concernée par la coupure d’accès.

« Entre ce hacking et le déménagement, la rentrée n’a pas été de tout repos », précise-t-on. En effet, depuis la rentrée, le groupe Editis a changé de locaux, et regroupé l’ensemble de ses maisons dans le cadre du projet Seine Rive gauche, impulsé par Pierre Conte, l’ex-PDG. Située au 92 avenue de France, dans le XIIIe arrondissement, l’entreprise voit ainsi réunies ses maisons littéraires et scolaires. 

Pour les sites d’éditeurs scolaires, la situation n’a pas été plaisante, mais pour une plateforme comme Le Robert, qui dispose d’un système d’abonnement, une solution de secours a dû être mise en place. Un site miroir permet aux utilisateurs abonnés de continuer d’accéder aux services du dictionnaire malgré la maintenance généralisée.

Depuis, un diagnostic a été opéré avec l’intervention d’une société extérieure, ainsi qu’une déclaration à la CNIL et un dépôt de plainte avec instruction en cours. 



 
À cette heure, la faille a été identifiée, mais les maisons opèrent un audit complet des sites pour s’assurer que rien n’a été laissé par la cyberattaque — type vilain cheval de Troie. « Nous informons actuellement les contacts potentiellement concernés », nous confirme le Pôle Education et Référence. « À cette heure, nous n’avons pas de certitude quant au fait que des données aient été aspirées — mais il est confirmé que certaines ont été vues. »

Du fait de l’enquête en cours, aucune information supplémentaire ne sera communiquée. 

 

Faire contre mauvaise fortune bon cœur


Petite consolation, dans cette marée numérique, l’attaque n’a pas concerné les ressources ni les documents pédagogiques. Le Canal numérique des savoirs n’a pas été touché, pas plus que les données d’apprentissages, celles des classes ou encore les manuels numériques. De même, le Catalogue des Ressources numériques est toujours actif. 

En attendant que tous les sites soient passés au peigne fin, les sites resteront en maintenance. 


Commentaires
vive le patriarcat et les livres qui nous forment et nous crée du savoir a perpete alors que les neofeministe nous crée que des problémes.
La guerre contre les mots, les livres, les éditeurs, les auteurs, les librairies, les bibliothèques. Contre les données du savoir, engrangées avec amour et patience, les infos qui ne mentent pas, les oeuvres qui informent, nous forment, nous sauvent de l'ignorance, des préjugés, des pensées clonées à perpette, de la consommation effrénée!

Basta ya! L'humanité va-t-elle terminer idiote, engoncée dans un carcan de fric?



M'en vais voir s'il y a une planète moins conne où habiter. Ciao!
Quel est le site miroir pour les dictionnaires Robert? J'ai un abonnement et je n'arrive pas à trouver ce site miroir. J'utilise les dictionnaires tous les jours... Merci!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.