Une dalle du VIIe siècle remet en question l'existence du Roi Arthur

Antoine Oury - 25.06.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - Roi Arthur histoire - archéologie écriture - dalle roi arthur Tintagel


Découverte exceptionnelle à Tintagel : des archéologues ont mis au jour une dalle du VIIe siècle couverte d'inscriptions en latin et en grec et de symboles chrétiens qui font référence au Roi Arthur. Cette pièce prouverait l'existence d'une cour royale à Tintagel, village situé sur la côte ouest de l'Angleterre, et peut-être celle du Roi Arthur, qui aurait mené la résistance face à une invasion saxonne...


Graveyard and celtic cross
Cimetière à Tintagel (photo d'illustration, francois schnell, CC BY 2.0)

 

Le Roi Arthur, seigneur breton résistant face aux invasions germaniques, fait partie du folklore européen et apparaît dans de nombreux textes, essentiellement des poèmes. Raison pour laquelle son existence n'est pas attestée : les textes qui l'évoquent, notamment l’Historia regum Britanniae, une histoire des rois de Bretagne, écrite au XIIe siècle, sont très postérieurs à son supposé règne.

Pour ne rien arranger, l'évocation de l'épée magique Excalibur ou de Merlin l'Enchanteur ou encore les réécritures de Chrétien de Troyes ont encore plus fait entrer le Roi Arthur dans la légende. Et ce, sans parler de l'influence nuisible de Disney...
 

Une mythologie rattrapée par le réel ?

 

La découverte d'une dalle de 60 centimètres environ à Tintagel, lieu de naissance supposé d'Arthur Pendragon, vient remettre ces convictions en cause : couverte d'inscriptions latines et grecques similaires à celles trouvées sur des manuscrits de l'époque, la pierre prouve que son auteur connaissait les textes d'alors. Mieux encore, la pièce « vient appuyer la théorie selon laquelle Tintagel était un lieu de résidence royale, marquée par une culture chrétienne ».

 

La pierre a été découverte à l'emplacement du second château de Tintagel, construit au XIIIe siècle par Richard de Cornouailles, où des fouilles sont en cours. « Nous ne pouvons pas savoir avec certitude qui a fait ces marques ni pourquoi, mais ce que nous pouvons dire, c'est que Tintagel, au VIIe siècle, avait des scribes professionnels qui étaient familiers avec les techniques d'écriture des manuscrits, et cela, en soi, est très excitant », souligne Win Scutt, archéologue qui supervise les fouilles pour English Heritage.

 

La théorie la plus crédible serait qu'un scribe se serait entraîné à l'écriture en gravant des caractères sur cette dalle, avant de l'abandonner. On peut y déchiffrer les noms latin et celte « Tito » et « Budic », ainsi que les mots « fili » et « viri duo », soit « fils » et « deux hommes », ainsi que la lettre grecque delta.

 

 

Est-ce toutefois suffisant pour attester de l'existence du Roi Arthur ? Win Scutt reste prudent, en l'absence de preuve formelle : « Cela montre que nous sommes en présence d'un contexte approprié pour l'existence d'une figure arthurienne, si elle est attestée », avance le chercheur auprès de The Telegraph.

 

En 1998, la découverte d'une autre pierre gravée, portant l'inscription « Artognou », avait conduit à de nombreuses interprétations erronées, qui y voyaient le nom du Roi Arthur, tout simplement. En réalité, il fallait y lire un terme celte signifiant « Bear Knowing », soit « L'ours savant », sans doute un surnom.




Commentaires
grin mdr, article écrit par le stagiaire en poterie...
Non, en maçonnerie : ça vous pose un problème ?
Non, antérieur n'a toujours pas été corrigé
Etonnant.

Le titre français : une dalle remet en question l'existence du roi arthur.

l'article original britannique : un ancien graffiti découvert sur un rebord de fenêtre du chateau de TINTAGEL, prouve 'la court du roi arthur'.



vous dites : couverte d'inscriptions en latines et en grecques et de symboles chrétiens qui font référence au Roi Arthur.

l'article en référence indique : [les écritures] comprennent les noms romains et celtes "Tito" et "Budic", et les mots latin "fili", pour fils, et "viro duo", ce qui se traduit par "2 hommes". La lettre Grecque Delta apparaît également.



l'article britannique ne fait référence au roi arthur que pour rappeler la légende du 12ème siècle.

La pierre tend simplement à prouver l'existence d'une court royale à Tintagel au 7ème siècle.
Comment peut-on laisser paraître un "article" de ce type. Du n'importe quoi, du titre à la fin de l'article.

Ah oui, je sais: la masse de traffic venant de Google, avec la rémunération publicitaire à la clé.
Sauf erreur de ma part, les adjectifs se plaçant devant les noms en anglais, si "bear" est pris en tant que nom, cela signifie alors "la connaissance de l'ours" ou "celui qui connait l'ours". Si "bear" est pris en tant que verbe, cela signifie alors "accepte/supporte de savoir". Mais cela ne peut vouloir dire "ours savant".
Vive le Roi !

Nous sommes tous à la recherche du Saint Graal...
Certains s'obstinent à démonter la légende du Roi Arthur, alors que nous avons sous nos yeux ébahis, notre cher et vénérable leader ô combien charismatique pourfendeur du mâle blanc de 50 ans et d'une classe moyenne déjà paupérisée grâce à son trésor royal toujours plus oppressant.

L'histoire avec un grand H n'est pas là où on le pense. raspberry
Oui, ben ça devient de moins en moins marrant de voir ramenée toutes les conversations et articles à notre "président"... ça vous arrive de décrocher de temps à autres? J’espère au moins pour vous que vous voyer pas Madame la Présidente quand vous faites l'amour à votre conjoint !!! Quoique, ça m'étonnerais pas...
Bonjour.



Remettre en question signifie "contester un principe ou une chose acquise". Est-ce ce que vous avez voulu dire? Il me semble que c'est le contraire. Remettre en cause a un sens très proche.



Exciting gagnerait à être traduit par intéressant, passionnant, enthousiasmant, plutôt qu'excitant.



Cordialement
‘’les textes qui l'évoquent, notamment l’Historia regum Britanniae, une histoire des rois de Bretagne, écrite au XIIe siècle, sont très antérieurs à son supposé règne.’’

il faudrait revoir votre définition du terme antérieur, peut être postérieur serait plus approprié........
Absolument, et merci de votre remarque, c'est évidemment corrigé.

Excellente journée
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.