medias

Une école chrétienne chasse les sorcières et ... Harry Potter

Clément Solym - 24.08.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - Harry Potter - Censure - Royaume Uni


La lecture d'Harry Potter est désormais bannie de l'école chrétienne de Medowie dans le Pays de Galle.  La chasse aux sorcières semble remise au goût du jour dans l'établissement qui ne tolère plus de prosélytisme hérétique en ses murs. Après s'être attiré en 2011 les foudres du cardinal Ratzinger (voir notre actualitté) ainsi que celles d'un diocèse catholique de Pologne (voir notre actualitté), la série best-seller de Rowling n'en a pas fini avec la sainte inquisition.

 

 

 

 

Dans le cadre de la semaine du livre, rapporte le Newcastle Herald, l'école a organisé une parade déguisée mettant en scène ses élèves revêtus à la manière de leurs personnages littéraires favoris. Jusqu'ici l'hommage à la littérature semblait plutôt bien parti, mais les recommandations de la principale Samantha Van de Mortel ont fini par défrayer la chronique sur Twitter.

 

Invoquant (sans remuer le bout du nez) les valeurs de l'établissement, Samantha a demandé aux parents d'élèves de ne pas les envoyer à la parade déguisés en sorcières ou autres magiciens. Elle a précisé que cette mesure serait permanente, jugeant les romans de sorcellerie non conformes avec les sacro-saintes valeurs chrétiennes. 

 

La grande inquisitrice de Medowie a déclaré : « Nous croyons simplement que c'est quelque chose que nous ne voulons pas promouvoir. Nous favorisons un axe chrétien. » Elle a par ailleurs argué que le défilé était un évènement ciblant un jeune public d'école primaire, ses élèves étant invités à venir accompagnés de leurs petits frères et soeurs. Selon elle, les plus jeunes craignaient de se trouver nez à nez avec des déguisements monstrueux.

 

La principale a précisé que la série Harry Potter ne fait pas partie de la liste d'ouvrages mis à disposition des élèves au sein de la bibliothèque scolaire. Elle a mis en cause les nombreuses polémiques internationales au sujet de la valeur morale du best-seller. 

 

Samantha Van de Mortel a ajouté : « Nous respectons le droit des parents d'encourager ou non leurs enfants à lire des documents. [...] Dans le respect de ce droit, nous ne stockons pas d'exemplaires de la série Harry Potter en notre bibliothèque. »

 

C'est une mère de Medowie, dont les enfants ne sont pas scolarisés dans l'institut chrétien, qui a lancé le débat sur le réseau social. Elle a expliqué : « J'ai été étonné. J'ai trouvé ça bizarre. Les livres ne sont pas la réalité. »

 

Lisa Taylor, à la tête de l'association des amis de l'école, a déclaré : « Pour les parents d'élève, cela ne constitue pas une grande affaire. [...] À Halloween on voit déjà beaucoup de déguisements grotesques et effrayants, j'ai deux petits garçons. » Elle a également confié être ravie que les livres susceptibles de faire polémique à la maison ne soient pas disponibles dans la bibliothèque de l'école, ajoutant : « Je voudrais être en mesure de faire ce choix moi-même pour mes enfants. »

 

Van de Mortel et Voldemort contre Harry, même combat ? 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.