Une époque en manque de Contrat social, Rousseau serait la solution ?

Cécile Mazin - 10.12.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - manuscrit Rousseau - enchères marché français - vente distance internet


Rousseau a encore su enchanter les foules, même sir les Principes du droit politique n'est pas le plus sexy de ses ouvrages. À moins qu'on ne l'appelle Du Contrat social, et là, la change donne. À l'occasion d'une vente aux enchères réalisée à la maison Christie's, plus d'un million d'euros ont été récoltés. Et c'est Jean-Jacques qui détient la palme de la meilleure vente, emporté pour 61.500 €. 

 

 

 

Selon Isabelle de Conihout, directrice du département et Patricia de Fougerolle, spécialiste senior et directrice associée, cette vente confirme les spécificités du marché français. Les amateurs s'orientent particulièrement vers des exemplaires de très grande qualité. « La rareté de certains ouvrages (Heures imprimées et Voyage de Lütké) et la condition exceptionnelle des autres ont suscité l'intérêt d'enchérisseurs de 12 pays différents et la participation d'une soixantaine d'internautes », expliquent-elles.

 

L'engouement pour les manuscrits ne s'est pas démenti, au cours de cette opération : les notes préparatoires de Rousseau et Mme Dupin (lot 79) sont ainsi parties pour 15.000 €. La littérature contemporaine en tirage de tête a elle aussi remporté de belles enchères, à l'image du Rivage des Syrtes de Julien Gracq (lot 145, 18.750 €) ou de La Vie mode d'emploi de Georges Perec (lot 167, 20.000 €). 

 

Enfin, mentionnons la préemption par la bibliothèque Sainte-Geneviève d'une reliure de J. La Bruyere sur un exemplaire de Clara d'Ellébeuse (lot 173, 4.750 €).

 

Voici les résultats de la vente