Une intelligence artificielle traduit plus de 2000 langues d'Afrique

Nicolas Gary - 08.06.2019

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - traduction langues - langages Afrique - modèle économique


L’outil sobrement baptisé OBTranslate, vise à améliorer la compréhension entre les personnes, pour stimuler les économies au niveau local. Avec un catalogue de plus de 2000 langues africaines prises en charge, il permettrait aux habitants de zones rurales de pouvoir accéder à des marchés plus larges. 

Africa
Lydur Skulason, CC BY 2.0
 

Emmanuel Gabriel, fondateur d’OpenBinacle, la société qui produit OBTranslate, depuis l’Allemagne, indique que près de 52 langues maternelles d’Afrique n’ont plus de locuteurs natifs. Et son projet est de pouvoir combler les lacunes de communications entre les uns et les autres. « Au cours des cinq prochaines années, nous espérons compter des milliers, voire des millions d’utilisateurs pour enrichir les tâches de traduction sur OBTranslate. »

À l’origine, c’est une application de messagerie sortie en 2017 qui a évolué : elle réalisait une traduction en temps réel de 26 langues africaines, mais ses résultats étaient sinon décevants, du moins inexacts. 

Une frustration avec laquelle le fondateur a composé, pour repenser son projet et monter une plateforme cette fois plus ambitieuse : un outil de traduction assistée par ordinateur, avec un modèle de machine learning par lequel perfectionner les échanges. OBTranslate venait de voir le jour. 
 

Intégrer le programme à d'autres solutions


Pour aboutir à une traduction rapide et précise, l’outil découpe de petits segments de phrases identifiés, qui sont examinés et comparés. C’est la société Pangeanic, basée en Espagne, qui fournit la technologie. Un modèle de crowsourcing intervient également pour mesurer et évaluer les traductions proposées.

Mais pour Emmanuel Gabriel, l’enjeu est avant tout d’apporter une contribution positive à l’économie africaine, et plus encore dans la création d’emplois. En attendant, des problèmes techniques restent à résoudre — comme celui d’une traduction simultanée efficace.

Une infrastructure d’une valeur de 100.000 $ a été fournie pour partie par l’hébergeur français OVH, ainsi qu’Amazon et Google — et d’autres possibilités de financement pour affiner la solution sont à l’étude. 

Bukunmi Seweje, directeur des opérations chez Compucode Limited au Nigéria, estime que cette approche pourrait effectivement introduire de véritables avancées. Mais pour ce faire, elle devrait avant tout être intégrée à des logiciels de communication comme WhatsApp, très en vogue.


via Sci Dev Net


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.