Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Une photo rare d'Harriet Tubman, figure de la lutte contre l'esclavage

Bouder Robin - 07.04.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - harriet tubman photo - bibliothèque congrès collection - harriet tubman esclavage


Il semblerait presque qu'Harriet Tubman, symbole de la libération des esclaves au XIXe siècle, ait toujours été cette femme sage et âgée que l'on voit sur ses portraits habituels. Pourtant, c'est une jeune femme que l'on retrouve sur la photographie nouvellement acquise par la Bibliothèque du Congrès et le Musée national de l'histoire et de la culture afro-américaine.

Harriet Tubman, années 1860 (Swann Galleries)

 

 

Le cliché date du milieu du XIXe siècle et montre une Harriet Tubman jeune et fière, le regard presque défiant le photographe. Il appartenait, ainsi qu'un album entier de 44 vieilles photographies représentant des figures de l'histoire des États-Unis, à Emily Howland, ancienne professeure dans une école pour les esclaves libérés, avant d'être racheté par un collectionneur il y a des années. Aujourd'hui, ce sont la Bibliothèque du Congrès, aux États-Unis, et le Musée national de l'histoire et de la culture afro-américaine qui ont acquis la photographie conjointement.

 

L'album a été mis aux enchères et vendu pour la somme de 130 000 dollars ; la Bibliothèque et le Musée ont pu mettre en commun leurs fonds pour acquérir la collection de clichés. « Ces institutions ont accepté de partager la propriété des images et les numériseront le plus tôt possible, dans le but de les rendre disponibles en ligne pour tout le monde », écrit Gayle Osterberg, bibliothécaire au Congrès, au Washington Post.

 

À partir de 2020, c'est une autre image d'Harriet Tubman que les Américains verront apparaître sur leurs billets de 20 dollars. Figure importante de l'histoire américaine, elle ne connaît pas la même notoriété chez nous que Rosa Parks, par exemple ; et pourtant elle représente un symbole fort de l'abolition de l'esclavage afro-américain.

 

Celle que l'on surnommait « Moïse noire » est allée jusqu'à s'engager dans l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession, et n'a cessé toute sa vie de lutter pour la libération des esclaves.

 

« Il est très rare de découvrir de nouveaux clichés de personnalités aussi importantes de l'histoire américaine », fait remarquer Carla Hayden, employée à la Bibliothèque du Congrès, à la chaîne NBC Washington. « Ces images feront toujours partie de notre héritage, et seront une source d'inspiration pour les générations à venir. »