Universités : la médiatrice aux oubliettes et un jeudi de grève

Clément Solym - 18.02.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - universités - médiatrie - oubliettes


D'un côté, il y a cette médiatrice qui devait être salvatrice pour Valérie Pécresse, en servant de tampon entre les revendications syndicales et le gouvernement. De l'autre, il y a le mécontentement des enseignants-chercheurs qui ne décolèrent pas. Le mouvement Sauvons La Recherche a donc tranché : la médiatrice, aux oubliettes.

« Puisque le pouvoir refuse d'établir un vrai dialogue, nous ne nous rendrons pas à l'invitation de la médiatrice, mais redemandons qu'une véritable concertation s'ouvre enfin sur l'ensemble des réformes que notre communauté juge dans son immense majorité irrecevables », expliquent-ils dans un communiqué, que rapporte l'AFP.

Ignorés dans leurs propositions, dénonçant une « parodie de concertation », le refus du gouvernement de retirer les deux décrets, le collectif enrage.

Alors pour compenser, on continue

En effet, pour demain, vingt manifestations sont prévues sur le territoire, à partir de l'après-midi et dans différentes villes. L'intersyndicale qui a appelé au mouvement de manifestation protestera donc une fois de plus contre les décrets de la réforme et maintient son action pour démontrer au gouvernement la fermeté de ses positions.

Toutefois, les vacances scolaires pour les zones A et C pourraient impacter la force de cette mobilisation.