USA : le Musée Getty détiendrait une découverte importante pour l'histoire de France

Julie Torterolo - 09.11.2015

Patrimoine et éducation - A l'international - Musée getty - Maître des Grandes Heures de Rohan - manuscrit


En juin 2014, le Musée J. Paul Getty a acquis un mystérieux folio daté du XVe siècle, inconnu jusqu’ici. À force de recherche, l’établissement américain a alors découvert qu’il serait l’œuvre du Maître des Grandes Heures de Rohan ou de son proche entourage, et constituera une importante découverte pour l'histoire de France. Cependant beaucoup de mystères perdurent... 

 

Recto dudit manuscrit, illustration du Musée J. Paul Getty

 

 

C’est sur le blog du Musée californien, The Getty Iris, que la commissaire aux manuscrits — et qui plus est co-auteure de Imagining the Past in France : History in Manuscript Painting, 1250–1500 —, Elizabeth Morrison, s’épanche. C’est d'ailleurs elle qui a acquis la pièce de notre patrimoine, en 2014, au cours d’une vente aux enchères à l’Hotel Drouot à Paris. Selon la spécialiste, ce manuscrit serait une découverte historique importante. Et pourtant, au premier coup d’œil, l’acquisition était « une seule feuille d’un manuscrit inconnu, par un artiste inconnu, et représentant un sujet inconnu », écrit-elle. 

 

À force de persévérance, le Musée J. Paul Getty a découvert que la feuille faisait partie d’un manuscrit perdu ou inachevé, et plus particulièrement à un livre d’heures — ouvrage médiéval enluminé permettant de suivre la liturgie des Heures. Son auteur ne serait autre que le Maître des Grandes heures de Rohan « ou ses proches », précise la spécialiste. Le manuscrit décrit alors le « début des heures de la Vierge avec des miniatures sur les deux faces », écrivait-elle dans le magazine l’Art de l’enluminure de mars dernier. 

 

Selon les dires d'un de ses collègues Roger Wieck de la bibliothèque Morgan à New York, ledit manuscrit traiterait alors d’un sujet inhabituel. Il contredirait la légende chrétienne sur les parents de la vierge Marie, Anna et Joachim. Notamment avec la présence d’une « douzaine d’animaux », contre une offrande décrite dans les textes. De plus, « un sentiment constant de mouvement et de perturbation sont les principes directeurs de la scène », souligne Elizabeth Morrison. Elle-même a analysé plusieurs techniques différentes sur la feuille indiquant peut-être la contribution d’artistes différents ou du même artiste qui aurait travaillé de manière différente. 

 

« Il paraît évident que la feuille faisait partie d’une commande importante, et les éléments de la composition, le format de la feuille, ainsi que les aspects spécifiques de sa décoration, indiquent qu’il a été tout étroitement lié dans le style et la conception à des Grandes Heures de Rohan, l’un des livres les plus ambitieux et célèbres des heures jamais créé », explique-t-elle. Pour rappel, le livre est conservé à la Bibliothèque nationale de France. 

 

Le Musée Getty aurait donc en sa possession « une découverte importante » pour l’histoire française du XVe siècle. Elizabeth Morrison appelle ainsi les internautes a lever encore et encore tous les mystères qui entoure encore le document, avec pour seule motivation : décrypter plus encore l'Histoire de France.