Va-t-on vers la fin du redoublement ?

Victor De Sepausy - 05.07.2014

Patrimoine et éducation - suppression - redoublement - décret


Ce jeudi 3 juillet, le Conseil Supérieur de l'Education (CSE) s'était réuni pour aborder différentes problématiques. L'une d'entre elles portait sur la question du redoublement. Après avoir fait sensiblement baisser le nombre de redoublements, le ministère de l'Education nationale voudrait aller encore plus loin, le redoublement ne serait plus possible que dans le cas d'un accord avec les familles, rapporte le Café pédagogique.

 

Si la France a réussi à faire baisser son taux de redoublement, qui concernait en 2012 28 % des élèves de 15 ans, ce taux reste tout de même bien supérieur à celui de la moyenne des pays de l'OCDE, qui s'établit à 12 %.

 

Cependant, face à la proposition faite au sein du Conseil Supérieur de l'Education, le syndicat enseignant SNALC a vivement réagi, faisant ressortir que la proposition du ministère n'était pas conforme au Code de l'Education.

 

Dans un communiqué le SNALC a tenu à préciser que « Si le redoublement n'est pas la panacée, le fait de n'y proposer aucune alternative crédible ne risque pas d'améliorer la situation, bien au contraire. On ne peut faire dépendre l'avenir des élèves en difficulté d'une simple logique comptable.

 

Le SNALC-FGAF a donc défendu le rôle primordial du conseil de classe sur cette question. Nous avons fait remarquer que le décret proposé entrait en contradiction avec la loi et avons obtenu que l'écriture du décret soit revue. Si la procédure concernant le redoublement demeure juridiquement problématique, nous envisagerons de déposer un recours. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.