Verlaine, Rimbaud et Mallarmé, pour une vente exceptionnelle

Cécile Mazin - 04.09.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - vente enchères - poètes France - Verlaine Rimbaud


Ce 4 novembre, les collectionneurs se donneront rendez-vous à l'occasion d'une vente aux enchères, à la maison Christie's. Au menu, des X, des Semelles de vent, et certainement de la musique, puisque Mallarmé, Rimbaud et Verlaine seront les invités d'honneur. La bibliothèque d'Édouard-Henri Fischer sera mise en vente, avec quelque 250 manuscrits, pour un butin estimé à près de 2 millions €. Qui a dit que la poésie ne nourrissait pas ?

 

 

 

 

 

C'est probablement le plus important fonds jamais rassemblé sur les trois hommes, réunissant 250 manuscrits, éditions originales, portraits, épreuves d'imprimerie et photographies.

 

Parmi les pièces phares, retenons un précieux et touchant exemplaire de l'édition originale des Poëmes saturniens, premier recueil de Verlaine publié en 1866 (estimation : 50.000-70.000 €). Il s'agit de l'un des 9 exemplaires sur vergé de Hollande, offert par le poète à Mathilde Mauté, qu'il épousera en 1870 après une cour assidue. Le volume, accompagné d'une photographie originale de Mathilde, porte l'envoi autographe : « à Mlle Mathilde Mauté de Fleurville /Son à jamais affectueux et/tout dévoué ami/P. Verlaine ».

 

Dès sa parution, l'ouvrage suscita l'admiration de plusieurs écrivains et poètes. Le 20 décembre 1866, Stéphane Mallarmé fait part à Verlaine de son enthousiasme : « À présent je n'aurai pas le courage de vous réciter tous les vers que je sais par cœur des Poëmes saturniens, aimant mieux, tant que je suis hors de moi encore, me suspendre à la volupté qu'ils m'en donnent que de l'expliquer. » Cette lettre scelle le début d'une longue amitié.

 

L'un des trésors de la collection d'Édouard-Henri Fischer, son exemplaire des Lettres de Jean-Arthur Rimbaud. Égypte, Arabie, Éthiopie renferme une lettre autographe signée du poète « aux semelles de vent » (estimation : 50.000- 70.000 €). D'Aden, le 19 juin 1884, il annonce à sa famille qu'il vient d'être « rengagé à Aden pour 6 mois, du 1er juillet au 31 Xbre 1884, aux mêmes conditions. Les affaires vont reprendre et pour le moment je me retrouve domicilié à la même adresse à Aden ». Il s'inquiète aussi d'une caisse de livres qui ne lui est pas parvenue.

 

Dernier pilier de la collection, poète maudit lui aussi et chantre du symbolisme, Stéphane Mallarmé couronne avec éclat cette illustre trilogie. Un exemplaire des Poèmes d'Edgar Poe traduits par lui offre un émouvant témoignage de la profonde amitié qui l'unissait au « pauvre Lélian ». Spécialement imprimé pour Mallarmé, il a été offert par ce dernier à son « très cher Paul Verlaine ». Au printemps 1889, alors dans le plus grand dénuement et selon un billet autographe soigneusement conservé dans l'exemplaire, Verlaine se défit à contrecœur de cet ouvrage : « Le poète Verlaine a besoin de 30 francs et, se trouvant très souffrant, charge son sculpteur de les toucher contre les poèmes d'Edgar Poe traduits par Stéphane Mallarmé » (estimation : 30.000-50.000 €).

 

 

 

Le joyau sera sans conteste le manuscrit autographe complet des Contes Indiens de Stéphane Mallarmé, qui ne pourra qu'attirer l'attention des bibliophiles (estimation : 200.000-300.000 €). C'est dans les Contes et légendes de l'Inde ancienne de Mary Summer que Mallarmé a puisé ses sources et à la demande de Méry Laurent, sa muse, qu'il en entama la rédaction. Plus qu'à une simple traduction, Mallarmé se livre ici à une véritable réinterprétation, en témoignent les mentions autographes « Arrangé et récrit par Stéphane Mallarmé » et « texte revu par Stéphane Mallarmé » qui ponctuent le manuscrit. Il a été revêtu, en 1946, d'une spectaculaire reliure monogrammée signée de Paul Bonet.

 

« Après l'étude des œuvres et la publication du catalogue raisonné de la collection d'Édouard-Henri Fischer, c'est un honneur, partagé avec la maison Christie's, de pouvoir à nouveau me pencher sur les trois piliers tant aimés de ce grand collectionneur. Ainsi, Verlaine, Rimbaud et Mallarmé nous promettent de nombreuses surprises », explique Christian Galantaris, responsable de la vente, et auteur du catalogue. 

 

La vente se déroulera le 4 novembre, à 14 h 30.