Vermont : Une bourse pour les auteurs issus des minorités

Julien Helmlinger - 23.09.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - Vermont - Bourse - Auteurs


Le cinquantenaire du rêve de Luther King donne des idées dans l'État du nord-est américain. Le Vermont College of Fine Arts a annoncé la semaine passée son intention de fournir une bourse à ses étudiants de couleurs, qui se trouvent inscrits en Master d'écriture pour les enfants et les jeunes adultes (MFA). Baptisée du nom de la poétesse afro-américaine Angela Johnson, cette aide sera mise en place avec le concours de l'agence littéraire Barry Goldblatt.

 

 

 

 

 

Comme le présente Barry Goldblatt dans le communiqué : « Il ya prise de conscience croissante de l'édition pour enfants que nous ne sommes pas aussi diversifiés dans ce que nous publions que nous le voudrions. J'espère que cette bourse permettra à certains dignes écrivains de s'inscrire et de compléter le cursus - pour lequel j'ai le plus grand respect - et ensuite de vendre leur travail à un bon éditeur. »

 

L'agent littéraire est à l'origine du nom de la subvention, celui de sa première cliente Angela Johnson, auteure de plus de 40 livres, et trois fois récipiendaire du Coretta Scott-King Award. Une récompense dédiée aux écrivains afro-américains dans les catégories jeunesse et jeunes adultes.

 

Le Vermont College of Fine Arts possède d'ores et déjà l'un des principaux programmes de Master pour les écrivains de littérature jeunesse, et avec cette nouvelle bourse, il entend attirer davantage d'écrivains de couleur. La sélection des bénéficiaires sera basée sur leur talent et procurera 5000 $ à un maximum de deux étudiants annuels.