Vers une réforme de la première année de médecine ?

Clément Solym - 03.05.2008

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - réforme - première - année


Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur, s'inquiète du quotidien des étudiants en médecine. Elle évoque le «gigantesque gâchis» de ces milliers de jeunes qui échouent sur les quelque 46 600 qui préparent le très sélectif concours de fin de première année.

Un climat très tendu en première année de médecine :

À Lille, l'été dernier, elle a dû demander la mise en place d'une cellule d'aide psychologique. Quelque 525 étudiants ne savaient pas s'ils pourraient poursuivre leur cursus en raison d'erreurs administratives : «J'ai vraiment craint que certains se suicident», indique la ministre.

À la suite de cette affaire sensible, Valérie Pécresse a décidé d'engager une réforme de la première année d'ici à 2009 : «On sait que ceux qui ont moins de sept sur vingt de moyenne à la fin du premier semestre n'ont quasiment aucune chance de réussite. Et ils échoueront aussi en redoublant. Nous voudrions donc les réorienter en fac de sciences pour éviter qu'ils ne perdent un an», explique-t-elle.

Les modalités de cette sélection sont encore en discussion, mais pourraient concerner 15 % à 20 % des étudiants. La première année devrait par ailleurs préparer à quatre concours distincts : médecin, dentiste, pharmacien ou sage-femme. Les étudiants pourront ainsi en présenter plusieurs pour élargir leurs possibilités de débouchés. La concurrence est d'autant plus rude que moins de 80 % des 1 730 étudiants de cette fac réussiront le concours pour entrer en deuxième année.

Entre primants et doublants, une véritable guerre de l’information :

L’ambiance des cours devient souvent insupportable. S’ajoute à cela la pression des examens. Un quotidien infernal pour qui veut réussir. Certaines facultés ont même choisi de séparer étudiants redoublants et nouveaux. Avec vérification de la carte d'identité à la clef et interdiction de se mélanger !

Des caméras de surveillance ont été installées dans les amphithéâtres pour éviter les pratiques déloyales : les vols de cours, les tricheries et surtout, bien sûr, les chahuts. À Grenoble, la faculté dispense même désormais une partie de ses cours sur DVD-ROM. L'ambiance s'est sensiblement améliorée dans ces facs.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.