Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Villa Médicis : Emmanuèle Bernheim remplace Julie Gayet au pied levé

Julien Helmlinger - 15.01.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Emmanuèle Bernheim - Julie Gayet - Ministère de la culture


Le devoir aurait finalement eu raison de l'amour. La polémique suscitée par l'éventuelle nomination de l'actrice Julie Gayet au jury de la Villa Médicis, révélée ce matin par le Canard enchaîné, a visiblement réglé le « dilemme cornélien » au bénéfice d'Emmanuèle Bernheim. La scénariste et romancière, contactée dans la matinée par le ministère de la Culture afin de se voir proposer le prestigieux poste, l'a finalement accepté au pied levé.

 

 

 Crédits : Villa Médicis

 

 

Tandis que la controverse était partie de la publication de la liste des membres du jury de l'institution culturelle française, sur le site internet de la Villa Médicis, en la rubrique Concours de sélection des pensionnaires 2014, quelques paragraphes ont finalement été retirés avant 11h30. D'après le Canard, la nomination controversée aurait été décidée par arrêté du ministère de la Culture.

 

Mais selon la rue de Valois, l'actrice qui dope les ventes du dernier numéro de Closer aurait en réalité été proposée au poste par le directeur de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis, Éric de Chassey. Le cabinet d'Aurélie Filippetti ajoute que la ministre a finalement décidé de ne pas la nommer et que l'arrêté évoqué par le Canard enchaîné n'avait pas encore été signé.

 

Pour le Figaro, qui rappelle que le ministère signe généralement son arrêté annuel au cours du mois de décembre avant de le publier au Journal officiel, si Éric de Chassey a publié la liste des jurés sur le site web de l'institution, il aurait en principe eu le feu vert d'Aurélie Filippetti. 

 

Quoi qu'il en soit, ce sera donc la romancière Emmanuèle Bernheim, titulaire d'un Prix Médicis en 1997 pour Sa femme, qui aura à charge d'auditionner et sélectionner les pensionnaires 2014 de la Villa. Elle devrait rejoindre au jury notamment l'artiste plasticienne Ane-Marie Clairet, la danseuse et chorégraphe Marie-Agnès Gillot, ou encore la compositrice Lucia Ronchetti, en plus des deux administrateurs des lieux et de leur directeur.

 

Au prix de deux demi-journées de travail en perspective, pour mener à bien la tâche du jury, la romancière bénéficiera d'une « belle carte de visite pour la suite », comme le relevait le Canard enchaîné.