Vincent Peillon déclare la guerre au décrochage scolaire

Clément Solym - 14.09.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - peillon - décrochage - scolaire


Si l'on sait bien que l'école n'arrive plus à jouer son rôle d'ascenseur social, on n'a pas encore trouvé de solutions miraculeuses pour inverser le processus. Mais on cherche toujours. Et Vincent Peillon, qui chapeaute la grande concertation sur l'école, espère bien mettre au point une révision du système pour diviser par deux le décrochage scolaire, rapporte l'AFP.

 

C'est là qu'est la plaie la plus flagrante dans notre école de la République. Bien souvent, les années passées sur les bancs des établissements scolaires n'arrivent pas à réduire les inégalités sociales. Elles contribuent souvent même à les exacerber.

 

En déplacement à Orléans, le ministre de l'Education nationale a réaffirmé ses ambitions. Et, pour atteindre ses objectifs, M. Peillon compte sur la collaboration de tous les enseignants. C'est sur le primaire, là où tout commence, que le ministre veut faire porter les principaux efforts de la nation.

 

Mais, de l'autre côté, il faut aussi travailler sur une meilleure orientation ainsi que sur une plus grande adéquation entre les formations professionnelles proposées et la réalité du marché du travail. M. Peillon veut ouvrir la réflexion autour de la notation, des devoirs et des redoublements, des procédés qui sont souvent défaillants.