medias

Vincent Peillon expose les grandes lignes de la réforme du métier d'enseignant

Victor De Sepausy - 13.12.2013

Patrimoine et éducation - réforme - métier - enseignant


Sans réels moyens financiers et dans le cadre d'une situation sociale explosive, le ministre de l'Education nationale est loin de pouvoir mener une réforme en profondeur du métier d'enseignant. Les mouvements se feront donc à la marge. Après trois semaines de concertation, les grandes lignes du projet se dégagent. Le ministère se donne encore jusqu'à février 2014 pour aboutir à une mouture définitive de la réforme.

 

Vincent Peillon a concentré ses efforts sur le primaire, en reconnaissant mieux les travaux réalisés par les directeurs d'école et les personnels des Rased (Réseaux d'aide aux élèves en difficulté).

 

Pour le secondaire, lidée serait d'intégrer au fameux décret de 1950 qui définit les obligations des enseignants, quelques éléments supplémentaires mais sans s'attaquer au fond : 18 heures de cours par semaine pour les titulaires du CAPES et 15 heures par semaine pour les agrégés. Figureraient dans la nouvelle mouture les temps de concertation, de rencontre avec les parents…

 

Des décharges horaires seraient mises en place dans les établissements d'éducation prioritaire. Mais rien n'est acté quant aux professeurs enseignant en prépa après une grève massive contre le projet de réforme (voir notre actualitté).

 

Le site du ministère de l'Education nationale met en ligne les premières orientations du projet de réforme du métier d'enseignant.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.