Vincent Peillon face à la mission impossible des 60 000 postes

Clément Solym - 26.06.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - peillon - postes - éducation


Avec l'idée choc du programme de François Hollande, restaurer sur cinq ans 60 000 postes dans l'Education nationale, son ministre, Vincent Peillon va avoir du pain sur la planche pour donner de la réalité à ce rêve.

 

Et l'équation paraît quelque peu impossible à résoudre. Déjà, malgré les baisses drastiques imposées sous Sarkozy concernant le nombre de postes mis au concours enseignants, les jurys n'arrivaient pas à trouver un candidat pour chaque poste. En cause : le peu d'étudiants attirés par ces concours et le niveau master requis.

 

Mais l'autre problème, et non des moindres, c'est le coût de ces postes emblématiques. Pour arriver à ces 60 000 postes, de nombreux ministères vont être contraints d'en passer par une cure d'austérité sans précédent, ce qui ne va pas aider M. Peillon à se faire des amis parmi ses collègues, ironisent ainsi nos confrères du Monde.

 

Seule parade possible pour l'instant, recruter des assistants d'éducation avec la volonté de contourner les concours enseignants et de faire de ces personnels de futurs professeurs. Toutefois, cela ne sera possible qu'à la rentrée 2013…