Vincent Peillon, favorable au contrôle continu pour le bac

Clément Solym - 20.06.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - vincent - peillon - interview


Invité de BFMTV lundi matin, le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a dit qu'il n'était « pas hostile » à la mise en place d'une part plus importante de contrôle continu pour le bac. Mais, s'il y a réforme, ce ne sera qu'après la concertation qui débutera cet été.

 

Toutefois, pour M. Peillon, le véritable problème ne réside pas dans le bac mais bien davantage dans ce qui se joue d'un côté à la fin du collège et de l'autre dans les trois premières années d'études supérieures.

 

Interrogé sur une éventuelle revalorisation du salaire des enseignants, M. Peillon a assuré qu'il n'y avait aucune urgence sur ce point. Bien d'autres problèmes se posent dans l'Education nationale avant d'en venir à cette question. L'argent ira d'abord à la formation et au bien-être des élèves. Pour le ministre, de toute façon, c'est bien simple, on ne choisit pas l'enseignement « pour l'argent ».


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.