Visiter la Terre du Milieu : une carte annotée par Tolkien

Nicolas Gary - 26.10.2015

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Tolkien carte - Terre Milieu - Hobbiton Oxofrd


Les amateurs de Tolkien se précipiteront sur l’affaire : Blackwell, une boutique située à Oxford assure avoir mis la main sur un trésor. « Peut-être la plus fascinante pièce des documents de Tolkien à avoir émergé au cours de ces 20 dernières années », assure ce libraire d’ouvrages rares et anciens. Rien de moins qu’une carte de la Terre du Milieu, qu’a annoté Toklien en personne.

 

 

 

Réalisée par l’illustratrice Pauline Baynes, la carte est proposée à la vente pour 60.000 £. Elle a été retrouvée dans un exemplaire du livre originel, et devait être publiée en 1970 par Allen & Unwin. 

 

Or, certains éléments permettent de situer plus précisément les lieux : Hobbiton est ainsi positionné sur la même latitude qu’Oxford, ce qui laisserait entendre que la ville italienne de Ravenne aurait servi d’inspiration à Minas Tirith. De même, Tolkien prend Belgrade, Chypre et Jérusalem comme des points de référence.

 

Les notes, en vert, indiquent en effet certaines des inspirations, tirées du monde réel, dont l’auteur s’est servi pour structurer la Terre du Milieu. Et cependant, on ne saura pas quel territoire servit à concevoir le Mordor : aucune indication ne le précise.

 

 

 

On s’amusera de ce qu’Hobbiton (Hobbitebourg, en version française) et Oxford soient en relation : c’est dans l’université de la ville que Tolkien officia durant des années, comme professeur de littérature anglo-saxonne. Parodie de l’Angleterre médiévale, cette ville située dans The Shire (La Comté en version française) incarne par ailleurs une sorte de lieu hors du temps, où l’on coule des jours de Hobbit paisibles. Tant qu'aucun anneau de pouvoir ne vient perturber le délicieux cours des événements, bien entendu.

 

Un lien inattendu avec Oxford ? 

 

La carte montre avant tout à quel point l’écrivain était totalement obsédé par le sens du détail. Henry Gott, spécialiste en livres rares chez Blackwell asure : « [C’est] une découverte passionnante et importante », tant elle montre le soin apporté par la cartographie, à la vision créatrice de Tolkien. 

 

Baynes avait dissimulé cette carte durant des dizaines d’années jusqu’à ce qu’elle soit récemment redécouverte. Dans son propre journal, elle indique toutefois que Tolkien était « très peu coopératif » dans ce travail de géographe. Elle en fait état après un déjeuner, en date du 21 août 1969. « Il était très difficile de travailler avec lui, mais particulièrement enrichissant en fin de compte », confirme Sian Wainwright, de Blackwell. Ce qui n’empêche qu’il fut particulièrement satisfait.

 

En France, les éditions Christian Bourgois viennent de faire paraître Les deux tours, deuxième volume de la trilogie, dans une nouvelle traduction assurée par Daniel Lauzon.

 

(via Guardian)

 


Pour approfondir

Editeur : LGF
Genre : science fiction...
Total pages : 408
Traducteur : daniel lauzon
ISBN : 9782253183822

Le hobbit

de JRR Tolkien

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l'entraînent dans un voyage périlleux. C'est le début d'une grande aventure, d'une fantastique quête au trésor semée d'embûches et d'épreuves, qui mènera Bilbo jusqu'à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug...

J'achète ce livre grand format à 6 €