Vogel propose de refondre le système des bourses étudiantes

Clément Solym - 09.02.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - CPU - Système des bourses - Louis Vogel


Alors que se tient en ce moment même le colloque annuel de la CPU, son président, Louis Vogel a proposé une refonte du système des bourses étudiantes, dans un entretien accordé aux Echos hier. Une proposition qui lance le débat, à quelques mois de la présidentielle. 

 

Interrogé sur le financement du supérieur, Louis Vogel a expliqué qu' « augmenter seuls les droits d'inscription est une vision à court terme ». Selon lui, il faudrait refondre le système des Bourses et la fiscalité pour accroître l'équité.

 

 

 

« Le principal facteur de discrimination sociale, c'est l'inégalité de l'accès et de la réussite aux études supérieures longues », explique-t-il avant de conseiller : « On peut imaginer des systèmes de financement différents entre les premières et les dernières années d'études, avec une répartition différente de l'investissement de l'État, plus fort au départ, et de l'investissement de l'étudiant, plus fort en fin d'études.

 

Il faudrait aussi une progressivité des droits. Il est absurde de faire des droits d'inscription fixes. Les Français n'accepteront d'augmenter leur contribution financière qu'à la condition que l'on répartisse plus équitablement la charge. 

 

Une refonte semble également nécessaire sur le plan organisationnel. Pour la rentrée 2012, le gouvernement a mis en place un dixième mois de bourse pour l'année universitaire 2001/2012 (contre 9,5 auparavant), ce qui avait entraîné des retards sur le versement des bourses étudiantes en novembre, en mettant les boursiers dans une situation difficile (notre actualitté).