Vote blanc à l'Académie française, et une certaine morosité

Cécile Mazin - 14.11.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Academie française - vote blanc - immortels


Une journée grise, voire pluvieuse à l'extérieur, mais blanche avant tout à l'Académie française, qui tentait de trouver un successeur pour le fauteuil de l'écrivain Félicien Marceau. En l'absence de majorité durant le vote, personne n'a été retenu. Les candidats ne manquaient pourtant pas.

 

 

 

 

Sur les rangs, on trouvait notamment le romancier Didier Van Cauwelaert, qui obtiendra 7 voix et l'éditeur et écrivain, Claude Durand, qui en récoltera 7, puis 9, puis 8. Mais jamais assez pour faire l'unanimité. Les 26 immortels qui étaient présents pour le vote auront surtout affirmé leur volonté... de ne pas choisir.

 

En effet, si le pays est morose, d'après les préfets qui ont aujourd'hui alerté le gouvernement, les Immortels ont également fait preuve d'un manque certain d'enthousiasme. Entre neuf et dix bulletins blancs furent déposés, précise l'AFP, avec une croix apposée, en signe de refus des candidats présentés. 

 

Le 12 décembre prochain, une autre élection, pour le siège d'Hector Bianciotti, sera organisée. Celle du fauteuil 21 a été reporté sine die, pour l'heure. Dany Laferrière sera sur les rangs.