Voyages en avion : La Lufthansa, professeur à domicile en cockpit

Nicolas Gary - 22.01.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - compagnie aérienne - Lufthansa - manuels scolaires


Il ne reste plus beaucoup de temps pour profiter de l'opération qu'a organisé la compagnie aérienne Lufthansa, qui offre depuis début décembre des livres scolaires aux enfants. Le projet est passablement bancal, mais a le mérite d'exister, même si le fond de l'opération n'en transparaît pas moins comme une vague fumisterie.

 


 

  

La campagne s'appelle Paperless aid, et a été montée l'an passé avec HelpAlliance. Jusqu'au 31 janvier prochain, les usagers qui auront recours au service, eFly de la compagnie offriront l'équivalent d'une feuille de papier de manuel scolaire. « Avec plus de cinq millions de passagers chaque mois, cela signifie que des milliers de manuels scolaires pourraient être donnés aux enfants de Ghana Paradise et dix autres projets de HelpAlliance », explique l'organisme. 

 

Cette association soutient près de 40 projets dans dix-neuf pays de l'hémisphère sud en passant par l'Europe de l'Est. Pour le PDG de la Lufthansa, Christoph Franz, également président du conseil d'administration, cette collaboration est fructueuse, puisqu''elle permet d'apporter à des enfants défavorisés ou de pays émergents des manuels scolaires.

 

Le principe est simple : on s'enregistre en ligne, avec carte de crédit et tout le toutim, on reçoit la confirmation sur son mobile et on va s'enregistrer pour le départ. C'est à ce moment précis que la société comptabilise la fameuse page de livre qui sera offerte. Avec 52 enregistrements réalisés de la sorte, on peut offrir un manuel scolaire complet, affirme la société. Donc 40.000 manuels au terme de l'opération. (détails sur cette page

 

Ce qui dérange dans cette histoire, c'est que Lufthansa n'est pas vraiment un organisme versant dans l'humanitaire, et que le projet n'a pour mission que de valoriser le service en ligne - et les économies que cela peut apporter à la firme. Soit, ne soyons pas mesquins, tout cela peut apporter de bonnes choses, probablement. Près de 29.000 manuels ont déjà été ‘offerts' à l'heure où nous écrivons ces lignes.