Wikipedia et YouTube dans une application pédagogique

Clément Solym - 12.10.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - BenchPrep - application - elèves


Voilà quelques années, une étude avait démontré que les élèves d'Écosse étaient particulièrement dépendants à Wikipedia pour la réalisation de leur projet et devoir. « Cette situation devient dangereuse quand Internet est constellé d'opinions et d'informations inexactes et qui pourraient être prises au sérieux, pour des faits réels », expliquait alors un enseignant. (voir notre actualitté)


Une autre étude montrerait probablement tout aussi bien que YouTube compte parmi les sites préférés des élèves, pour peu qu'ils aient un simple accès à internet chez eux - et plus encore, si c'est directement sur leur smartphone. Dans un effort pour toucher plus encore les élèves et leur apporter un bienfait pédagogique, BencPrep vient de décider d'allier Wikipedia et YouTube.

 

 

Ashish Rangnekar, le directeur exécutif explique que son principe est de prendre du contenu à des éditeurs, comme McGraw Hill, et prochainement Pearson , et d'en faire des éléments pédagogiques interactifs, pour iPad, iPhone et Android. Son application va ainsi interroger Wikipedia, à l'occasion d'un sujet traitant de chimie, et faire ressortir les éléments les plus pertinents.

 

Et en parallèle, ajouter des contenus vidéo puisés chez YouTube pour alimenter en visuels son application à destination des élèves. Tout un ensemble de choses gratuitement disponibles.

« Nous ne voyons pas cela comme un produit qui va remplacer un enseignant. Il va plutôt apprendre que l'interaction avec un élève est beaucoup plus profitable », explique-t-il à VentureBeat.

 

BenchPrep s'est conforté dans un secteur de niche, avec une approche toutefois originale. L'application travaille aussi actuellement avec l'Associated Press pour des intégrations de contenu. Cependant, des questions de sources et de citation peuvent poser problème pour la bonne tenue de l'information.

 

D'autant plus que les inexactitudes, si elles sont rarissimes dans le domaine scientifique, ont déjà montré, pour les sciences humaines, combien l'encyclopédie libre peut être sujette à caution.