Wikispeech, une nouvelle fonction d'accessibilité pour Wikipédia

Antoine Oury - 26.12.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Wikispeech Wikipedia - Wikipédia accessibilité - Wikipedia lecture


L'encyclopédie en ligne Wikipédia demeure incontestablement l'un des sites les plus visités du Web, et sans aucun doute l'un des plus utiles. Mais cette précieuse source d'informations restait encore inaccessible à certains internautes empêchés de lire par un handicap. La fonctionnalité de lecture à voix haute Wikispeech permettra d'y remédier.

 

Megaphon

(floeschie, CC BY 2.0)

 

 

Wikispeech se présente comme un outil de synthèse vocale, destiné à rendre accessible Wikipédia aux personnes empêchées de lire par un handicap comme la cécité ou la dyslexie. « Limiter l'accès au texte écrit restreint l'accès [à Wikipédia] à des millions de personnes et avec ce projet nous espérons contribuer à l'objectif de proposer de l'information gratuite à tous les individus, dans le monde entier », peut-on lire sur le blog de la Fondation Wikimédia.

 

Le développement de cet outil de synthèse vocal se déroule depuis l'automne 2015 et la bonne nouvelle est que cette fonctionnalité sera disponible en accès libre pour être utilisée sur d'autres wikis. « De plus, certaines parties de la synthèse vocale pourront être réutilisées pour d'autres projets de texte lu », précise la Fondation.

 

 

 

La politique d'ouverture autour des outils Wikipédia devrait également permettre d'améliorer l'outil et de l'utiliser dans d'autres cadres, comme la lecture à voix haute des sous-titres affichés dans les vidéos Wikipédia, ou pour proposer une synthèse vocale dans Kiwix, le Wikipédia hors-ligne. Le côté participatif de l'encyclopédie est également présent, avec la possibilité pour les utilisateurs d'améliorer l'outil et sa prononciation des syllabes. 

 

Le développement de l'outil de synthèse vocal est bien avancé pour les versions anglaises et suédoises — l'Agence des Postes et des Télécoms suédoises participe au financement du projet —, avec l'aide du Södermalms Talteknologiservice AB et du Royal Institute of Technology. Une version en arabe est également en cours de création, pour s'assurer que l'outil fonctionne bien lorsque la lecture s'effectue de droite à gauche.