Xavier Darcos veut remettre la musique à l'honneur à l'école

Clément Solym - 17.09.2008

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Xavier - Darcos - musique


En présence de la ministre de la Culture, Christine Albanel, Xavier Darcos a signé le 15 septembre dernier six conventions avec de grandes institutions musicales : les Jeunesses musicales de France, la Cité de la musique, le Hall de la chanson, l’Ircam, Radio classique et Radio France-France musique. Pour M. Darcos, ces partenariats sont une nécessité pour renforcer l’éducation musicale à l’école.

Des partenariats en faveur de la culture musicale des élèves :

Cette voie n’est pas nouvelle en soi et des liens existent déjà avec de grands festivals lyriques (Aix-en-Provence, les Francofolies de La Rochelle...), des conservatoires et des écoles de musique en France. Mais ces six nouveaux partenariats permettront d’ouvrir de nouvelles perspectives musicales :
  • les Jeunesses musicales de France se sont donné pour mission d’emmener les élèves au concert ;
  • la Cité de la musique et Hall de la chanson accompagneront les enseignants en leur offrant des outils pédagogiques ;
  • l’Ircam favorisera la circulation des logiciels de musique électro-acoustique ;
  • les différents radios musicales inviteront les élèves à participer à des émissions et à en réaliser eux-mêmes.

Au-delà de l’enseignement obligatoire, la musique attire :

L’éducation musicale est actuellement obligatoire, de l’école maternelle à la fin du collège, mais facultative au lycée où elle attire cependant de nombreux élèves. Au-delà de l’enseignement obligatoire, l’Éducation nationale propose, depuis novembre 2007, dans le cadre de l’accompagnement éducatif après 16 h, des activités musicales aux élèves.

On compte ainsi, à travers la France, 22 000 chorales scolaires qui accueillent quelque 570 000 élèves ; mais aussi 55 000 élèves sont inscrits dans des classes à projet artistique et culturel orientées vers la musique. En plus de cela, 2 000 classes à horaires aménagés musicales proposent à 15 000 écoliers ou collégiens d’approfondir le chant ou la pratique instrumentale en partenariat avec un conservatoire ou une école de musique.