La Tristesse de l’éléphant, Prix Meilleur Premier Album des lycées picards

Victor De Sepausy - 28.04.2017

Prix littéraires - Prix Meilleur Premier Album - lycées Picards album - La Tristesse de l’éléphant


Pour la dix-neuvième année consécutive, l’association On a Marché sur la Bulle a sillonné la Picardie pour former et accompagner un jury de jeunes lecteurs (issus de lycées professionnels, techniques et agricoles) dans un travail de lecture et d’analyse de bandes dessinées.

 


 

 

Entre novembre 2016 et avril 2017, les élèves des 39 classes de la région inscrites dans le projet se sont donc penchés sur les planches des 9 albums d’auteurs publiant pour la première fois de manière professionnelle sélectionnés pour l’édition 2017.

 

L’objectif du projet est double : il s’agit à la fois de révéler les nouveaux talents de la bande dessinée, mais également de permettre à des jeunes éloignés de la lecture de renouer avec le monde des livres.

 

Cette année c’est l’album La tristesse de l’éléphant de Nina Jacqmin sur un scénario de Nicolas Antona (éd. Les enfants rouges) qui a été mis à l’honneur par les élèves. Il a remporté 205 voix sur un total de 485 votes.

 

Les auteurs des 3 albums ayant reçu le plus de votes, Nina Jacqmin, Alex W. Inker (Apache, éd. Sarbacane), Antoine Ozanam (Journal d’Anne Franck, éd. Soleil) ainsi que Javi S. Casado (Benjamin Blackstone, éd. Casterman) sont invités les 1er et 2 juin pour les journées des scolaires dédiées au projet ainsi que les 3 et 4 juin sur les 22es Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens.

 

Nina Jacqmin et Nicolas Antona recevront leur prix sur les Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens (Pôle Cathédrale) en présence des partenaires, de la presse, et des représentants des enseignants et élèves concernés par le projet, le vendredi 2 juin 2017 à 14 h 30.

 

Passionnée de dessin et d’animation depuis sa plus tendre enfance, c’est assez naturellement que Nina Jacqmin se dirige vers la section bande dessinée de l’École Supérieure de Saint-Luc (ESA) en Belgique. Une fois son diplôme obtenu avec brio, elle se lance dans ses projets de bandes dessinées. La Tristesse de l’éléphant est le premier ouvrage de cette jeune dessinatrice.

 

Nicolas Antona, tout comme la dessinatrice de son album Nina Jacqmin, est un tout nouvel arrivant dans le monde des auteurs, puisqu’il s’agit de sa première histoire publiée. N’ayant pas, selon ses dires, particulièrement de talent en tant que dessinateur, il s’oriente alors vers l’écriture de scénarios. Parallèlement à ses activités dans le 9e art, Nicolas Antona est professeur en région parisienne.



Les histoires sans fin