Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les Petits Champions de la Lecture 2015, c'est parti !

Fred Ricou - 21.10.2014

Prix littéraires - voix-haute - lecture - concours


Si à la place de lire cet article dans votre tête, vous le lisez à voix haute, vous êtes peut-être prêt à participer aux Petits champions de la lecture.

 

3ème édition de cette joyeuse fête de la lecture à voix haute, le top départ a été lancé il y a quelques jours dans les locaux du Syndicat National de l'Édition.

Le concept de littérature à voix haute existe déjà en Allemagne, c'est une immense fête où la chancelière Angela Merkel remet un prix, en personne, au gagnant.

 

 

Il y a derrière cette envie initiée par l'édition jeunesse française,de toucher surtout des jeunes lecteurs qui sont loin des livres. En effet, les notions de concours et de jury, à l'instar des émissions de téléréalité, ne leur sont pas étrangères, elles, et devraient leur donner une motivation supplémentaire pour y participer.


Le S.N.E n'est que le starter de cette aventure qui va se dérouler jusqu'en juin, le syndicat souhaite que comme les années précédentes, la suite soit prise en compte par les éditeurs, les libraires et les bibliothèques. C'est une vraie notion de « partage » qui est mise en avant par Hélène Wadowski, la présidente du groupe Jeunesse du S.N.E, une sorte de maitre mot.

 

Parrainé par  l'écrivain Timothée de Fombelle et le comédien Guillaume Gallienne, ce rendez-vous finira comme en juin dernier à la Comédie française !

 

«J'ai découvert les petits champions de la lecture dans une classe de La Courneuve où j'étais venu écouter Safa, neuf ans, lire quelques pages d'un roman que j'avais écrit. Je me souviens de ses mains agrippant la couverture de mon livre, du silence dans la salle, des trente camarades qui la soutenaient de tous leurs regards, de l'enseignant, M. Aouine, plus concentré qu'un entraîneur derrière la ligne de touche... Mais je me souviens surtout de cette voix qui s'est élevée tout à coup. Safa prononçait chacun de mes mots comme s'ils étaient les siens, comme s'il fallait les faire entrer dans nos coeurs avec les armes de l'émotion, de la drôlerie ou de la persuasion. Quelques jours plus tard, le jour de la finale, en m'avançant avec elle sur la scène de la Comédie-Française, j'ai compris que je ferai un bout de chemin aux côtés de ces petits champions parce qu'ils nous invitent (et ils vous invitent aujourd'hui) à ce qu'il y a de plus important dans la vie : lire, rêver, se passionner, partager, rire, pleurer, aimer et faire aimer ! »

Timothée de Fombelle

 

« Lire à voix haute est un exercice de sensibilité : il faut transmettre des émotions en respectant un équilibre. Il faut également comprendre le texte, comprendre ce qu'a voulu l'auteur. Encourager la lecture à voix haute chez les jeunes développe leur goût pour la lecture, mais également leur confiance en eux-mêmes. »

Guillaume Gallienne

 

 Best-of de la Finale à la Comédie-Française (juin 2014)

 

Pour participer à cette troisième édition, sous la responsabilité d'un enseignant d'une classe de CM2, il faut déjà aimer lire à haute voix, c'est un fait. C'est un plaisir avant tout. Puis, l'enseignant va choisir quelques élèves particulièrement doués et va s'en suivre une sorte de vote pour savoir qui remportera le titre de champion de la classe. Ce champion, toujours accompagné de son professeur, participera à une finale locale, puis une finale régionale pour enfin finir à la grande finale nationale à Paris.

 

Tous les renseignements pour participer à l'aventure sont disponibles à l'adresse suivante : http://lespetitschampionsdelalecture.fr. Les instituteurs qui souhaitent inscrire leurs élèves ont jusqu'au 5 janvier 2015.

 



Les histoires sans fin