Les trois Petits Champions de la lecture sont dévoilés

Lauren Muyumba - 31.05.2013

Prix littéraires - Petits Champions - Comédie Française - Lecture


La finale du championnat organisé par le Syndicat National de l'Edition et l'association des Petits Champions de la Lecture s'est tenue à la Comédie Française ce mercredi 29 mai 2013. Guillaume Gallienne et Daniel Pennac ont été les parrains de cet évènement. Les dix finalistes sélectionnés parmi les 15 000 enfants ont chacun défendu leur texte sur scène, avec courage et sincérité.

 

 

 

 

Les enfants âgés de 9 à 12 ans avaient 3 minutes maximum pour être convaincants. Les dix auteurs, dont les textes ont été choisis par les jeunes eux-mêmes, sont tous montés sur la scène de la grande salle Richelieu de la Comédie Française pour les encourager. Les familles et les enseignants n'ont bien sûr pas voulu rater cela, et ont occupé les rangées de spectateurs.

 

Le lieu était bien choisi pour accueillir cet évènement. Car il faut bien être un peu comédien pour rendre une lecture vivante ! Un jeu auquel se sont prêtés avec plaisir les jeunes participants. Des pré-adolscents motivés, visiblement bons lecteurs, mais surtout bons orateurs ! Tous sont venus des quatre coins de la France pour vivre l'expérience.

 

Alexandre (Hérault), Marie (Rhône) et Marthe (Yvelines) sont les gagnants de ce beau challenge. Dans l'ordre sur le podium : le Petit Champion Alexandre a choisi de lire un extrait de Gabriel et Gabriel de Pauline Alphen (Editions Le Livre de Poche jeunesse). Marie, qui rêve de devenir actrice, a pu goûter au plaisir de la scène en lisant Oedipe schlac ! Schlac ! de Sophie Dieuaide (Editions Casterman), et Marthe a lu J'ai oublié ma poésie d'Alain Serre (Rue du monde).

 

Le jury était composé d'Antoine Gallimard (directeur des Editions Gallimard), Vincent Montagne (président du Salon du Livre de Paris), Véronique Deiller (rédactrice en chef de Magicmaman.com), Elisabeth Roman (rédactrice en chef de Sciences et vie découvertes) et deux représentants de l'Education Nationale.

 

Le témoignage d'une maman reflète l'enthousiasme général pour cet évènement : « Portée pour notre école par un maître à l'enthousiasme contagieux, toute la classe a participé. Mon fils, “petit” lecteur à l'origine, est transcendé à l'idée de lire à voix haute son extrait sur l'illustre scène de la Comédie Française … qui sait ?!!! Merci pour cette belle initiative. »

 

Sur scène

 

Tout comme au théâtre, le travail de la voix (la puissance, l'articulation), le ton et la respiration sont des éléments indispensables pour rendre la lecture la plus agréable qu'il soit aux oreilles des spectateurs. Sans oublier la touche finale, celle qui change tout, l'émotion diffusée, l'investissement qui transparaît, le don de sa personne. Lire devant un public est aussi une question de générosité. En ajoutant leur patte personnelle à travers leur ressenti et leur interprétation du texte.

 

Comme indiqué par nos copains d'ActuaLitté, l'association Les petits champions de la lecture, a été fondée en juillet 2012 à l'initiative du Syndicat national de l'édition. Dans une vidéo sur Youtube, celui qui a pris les rênes de l'entreprise familiale Gallimard (fondée en 1911 par Gaston Gallimard) a donné son avis : « moi-même qui suis un ancien timide, je trouve que le fait de lire un texte que l'on choisit soi-même est une bénédiction ».  Pourquoi ? « Parce que les autres peuvent entendre notre voix personnelle, une sorte de voix intérieure aussi. C'est une entreprise de sociabilité et de courtoisie aussi, car on lit pour l'autre ». 

 

Goûter au plaisir de lire

 

Le championnat qui débuta le 22 février 2013 s'est déroulé en quatre étapes : échelle départementale, régionale et nationale. La première étape était l'inscription : la participation des élèves a été coordonnée par un enseignant (classe de CM2) ou par un médiateur du livre (libraire, bibliothécaire, etc). « C'est une façon d'inviter les jeunes de CM2 de s'amuser et de partager leurs découvertes » explique Antoine Gallimard. 

 

Déjà fin 2012, le Syndicat de la Librairie Française exprimait son soutien à l'opération Les petits champions de la lecture en parlant de l'image « trop “classique” du livre, trop souvent associé à la lenteur, la solitude ou la persévérance dans un monde où dominent les échanges en réseaux et l'instantanéité. (...) Il est donc essentiel de sortir le livre de cette image qui lui correspond si peu, en réaffirmant qu'il est avant tout une découverte, une émotion, et parfois de transgression ». Les libraires partenaires ont choisi de l'être, car « le développement de la lecture est au cœur de l'action quotidienne des trois mille librairies que compte notre pays »,expliquait La Rédaction du syndicat.

 

Cette première édition du championnat de lecture à haute voix pour enfants avait notamment pour partenaires : le Ministère de l'Education Nationale, Radio France, France Télévisions, L'Express Lire, Magicmaman.com, Science et vie découvertes, et même Google.

 

Savourer les récompenses

 

Les Petits Champions ne sont pas repartis seuls gagnants de cette finale ! Ils ont gagné dix livres mais ont aussi permis à leur classe de remporter vingt livres de jeunesse. Alexandre, le grand gagnant de cette édition, bénéficie en plus d'un abonnement d'un an au magazine Science et Vie Découvertes, et d'un livre d'or qu'il remettra au finaliste de l'année prochaine !


Rassurez-vous, la finale n'a fait que des heureux ! Chaque participant a reçu un prix. Les dix finalistes ont tous hérité d'une médaille et ont été récompensés en recevant cinq livres jeunesse, et cinq autres pour leur classe. Même les jeunes qui se sont arrêtés à l'étape régionale ont gagné la visite d'un auteur dans leur classe et ont reçu un livre de jeunesse.





Les histoires sans fin