À Bordeaux, la Librairie des Chartrons compte sur une dynamique de proximité

Antoine Oury - 20.04.2018

Reportage - librairie chartrons - librairie Bordeaux - Charline Corbel librairie


La librairie des Chartrons n'a que quelques semaines d'existence, mais elle s'est déjà fait une place dans ce quartier de Bordeaux, qui connaît actuellement une nouvelle dynamique, liée à l'installation de jeunes familles. Charline Corbel, la propriétaire, a l'ambition d'en faire un point de passage quasi quotidien des habitants des environs, ainsi qu'un lieu de rendez-vous pour les plus jeunes, les lecteurs et les curieux.


La Librairie des Chartrons - Bordeaux
Charline Corbel, à la Librairie des Chartrons (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 


Résidente depuis 3 ans du quartier des Chartrons, à Bordeaux, Charline Corbel fait désormais partie de cette nouvelle vague de commerçants qui lui impulsent une dynamique particulière. Après 18 mois de recherche, elle trouve finalement un local de 90 m2, un ancien dépôt-vente de vêtements et de jouets : « C'était le coup de cœur, car j'ai dû renoncer à d'autres locaux pour des raisons de prix ou de fortes demandes, notamment pour des cafés ou des restaurants. Celui-ci avait l'avantage d'avoir été refait à neuf ».

 

Avec ses 4500 références disponibles, Charline Corbel n'aura « jamais une exhaustivité à la Mollat », mais compte plutôt sur la sélection et la possibilité d'être livrée en 3 jours. Littérature française et étrangère, histoire, biographies, polars, sciences humaines, politique, la plus grande pièce de la librairie, l'espace adulte, en somme, propose aussi des bandes dessinées et de la science-fiction, même si la libraire s'avoue néophyte dans ces domaines. Elle se rattrape sur les ouvrages portant sur les modes de vie alternatifs, l'écologie et la consommation raisonnée — un de ses centres d'intérêt — et les incontournables ouvrages de méditation, de développement personnel et de romans feel good.

 

Soucieuse de répondre aux attentes de la clientèle des alentours, la libraire a aussi consacré un présentoir aux ouvrages sur l'éducation : « Beaucoup de jeunes parents sont très soucieux de l'éducation donnée à leurs enfants, de la gestion des émotions... Heureusement, il y a toute une littérature là-dessus, qui n'existait pas auparavant », explique-t-elle. 

 

Son projet de librairie, Charline Corbel l'a soigneusement pensé : après des études en école de communication et à l'École supérieure des sciences économiques et commerciales, le mot « business plan » ne la rebute pas, « ce qui a permis de rassurer la banque lorsque je présentais le dossier ». Avec l'autre librairie du quartier, la Librairie Olympique, spécialisée dans la poésie, pas de concurrence en vue. De leur côté, les riverains s'assurent, heureux, de ne plus avoir besoin de se rendre chez Mollat ou au rayon livres du supermarché Leclerc pour s'approvisionner en lectures. 

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

 

« Il y a bien sûr Amazon, mais je constate que les gens ne sont pas contre un contact, dans la mesure où les livres commandés sont disponibles sous 3 jours. Avec les réseaux sociaux, je constate aussi qu'une proximité, pas géographique, mais néanmoins réelle, peut se construire par ce biais, qui me sert à donner des renseignements ou à prendre des commandes. » Plus besoin de site internet, Facebook et Instagram, utilisés à une bonne fréquence, permettent d'informer la clientèle.

 

En plus des livres, la Librairie des Chartrons propose quelques produits de papeterie, des cartes postales aux carnets Leuchtturm, ainsi que des jeux. « Pour moi, c'est indispensable en librairie aujourd'hui et économiquement, je ne vois pas comment m'en passer. Sur le rapport entre le prix d'achat et le prix de vente, on multiplie par 2,2 sur du jeu et par 3 sur de la carterie, ce qui est bien sûr sans commune mesure avec le livre », souligne Charline Corbel. Sur le jeu aussi, néanmoins, la sélection est fine : « Je fais des choses que j'aime, comme Djeco, Moulin Roty, Jeandel ou encore Scrollino, mon dernier coup de cœur découvert au festival d'Angoulême. »

 

Pour asseoir un peu plus l'économie de la boutique, la libraire mise aussi sur les achats des directions des écoles environnantes, qui dépendent des coopératives scolaires. « Sur les marchés publics, Mollat truste ce qui concerne les mairies et les écoles. De toute façon, les ventes aux collectivités et autres, il faut les mesurer, car on accorde aussi une remise significative au passage. »


La Librairie des Chartrons - Bordeaux

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

L'autre atout de la librairie est son espace jeunesse et ado, un peu à l'écart de celui des adultes — « et avec de la place pour les poussettes maxi-format », qui propose des livres pour les enfants de 0 à 12 ans et des ouvrages pour les adolescents, avec des critiques signées de leurs mains. « J'ai la chance d'avoir 10 écoles autour de moi et, de 16h à 18h, on trouve souvent des enfants qui regardent les vitrines. » Encouragée par cet engouement des ados, la Librairie des Chartrons proposera en juin une « soirée privée », réservée aux adolescents, avec la possibilité de rencontrer l'auteure Jeanne Faivre d'Arcier « sans profs ni parents ».

 

Charline Corbel s'investit beaucoup dans les événements autour de son commerce, en instituant des ateliers de loisirs créatifs les mercredis et les samedis, ainsi que des soirées de rencontres ou de débats. « Tout est bouclé jusque fin juin, je travaille septembre, à présent. J'essaye de varier les propositions, entre rencontres avec les auteurs, parfois du quartier, une soirée bibliothérapie ou une soirée sophrologie. Pour faire venir des ados, je voulais inviter la YouTubeuse Emy LTR, mais son plan promo avait déjà choisi le Cultura de Bègles », déplore la libraire. 

 

Dans cette optique événementielle, Charline Corbel a préféré une organisation modulable pour sa librairie, avec des meubles à roulettes, mais elle cultive aussi un minimalisme soigneusement réfléchi : sur les tables, on ne trouve que 2 ou 3 exemplaires d'un même livre. « Je ne fais pas de piles, je préfère cultiver la frustration... Je crois d'ailleurs que je l'ai peut-être un peu trop fait sur My absolute darling, de Gabriel Tallent, et qu'un client est sûrement allé voir ailleurs ! »


La Librairie des Chartrons - Bordeaux
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

Après une formation de 15 jours à l'Institut National de Formation de la Librairie, suivi par un stage au Furet du Nord d'Arras et un CDD de quelques mois chez Mollat, Charline Corbel envisage l'avenir avec optimisme, « surtout en voyant le développement du quartier de Bacalan », également voisin. La nouvelle d'un soutien par la filière livre de la DRAC n'a pas gâté les choses, d'autant plus « qu'il y a deux ans, quand j'avais présenté mon projet, on m'expliquait qu'il ne serait pas soutenu, car il y avait déjà une grande offre de librairies sur Bordeaux ». Avec un prêt bancaire et un financement participatif de 5000 € bouclé sur le site Zeste, la libraire était de toute façon allée au bout.

 

Des aides à la librairie, inspirées des subventions
aux salles de cinéma

 

Charline Corbel, qui a déjà de l'expérience dans la gestion d'entreprise, espère désormais avoir quelqu'un à ses côtés dans la boutique d'ici la fin de l'année. En attendant, elle sera toujours heureuse d'accueillir dans sa librairie, qui reste ouverte même entre midi et deux. Un métier passionnant vaut bien un plat sur le pouce...

La Librairie des Chartrons - Bordeaux

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Commentaires

charline

vous pouvez commander "la montagne" de THOREAU et RECLUS

ça doit correspondre à un rayon voyage/écologie/philosophie de vie...

bonne chance

Obaldaï
Merci pour cet article qui clairement m'informe que c'est une librairie à éviter !
et pourquoi à éviter ?
Bravo Charline pour cet enthousiasme et cet excellent Business Plan associé à une volonté de rapprocher la culture des quartiers. Cet article nous informe clairement que c'est une librairie à fréquenter assidûment!

À très bientôt peut-être avec les Librairies Indépendantes en Nouvelle Aquitaine?
tongue wink bravo Charline!! big Up!

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.