“Éditer, c’est créer !” : par la poésie, réenchanter la vie

Auteur invité - 14.01.2020

Reportage - Dominique Tourte - éditions Invenit - éditer créer


PORTRAIT – Ce n’est pas un métier, mais une manière d’être au monde. Pour Dominique Tourte, l’édition est une aventure du cœur et de l’esprit. Au travers du Laboratoire Novalis, l’ambition est à la mesure du rêve : par la poésie, il s’agit de réenchanter la vie.


 

Il y a du Bernard Palissy chez Dominique Tourte. Le céramiste, selon la légende, brûlait ses meubles pour parvenir à la formule de l’émail le plus blanc. L’éditeur avoue : « Il y a dans ce projet et l’ouvrage qui en résulte, beaucoup de ce qui me constitue en profondeur. » 

L’aventure débute en janvier 2019 par la découverte du Musée de minéralogie des Mines Paris Tech, sur le boulevard Saint-Michel. « Ce fut un éblouissement, confie Dominique Tourte. C’est le plus ancien musée de France avec le Louvre et le Muséum national d’Histoire naturelle. » 

Née de l’esprit des Lumières, créée au sein de l’École des Mines par un arrêté du Comité de Salut public du 12 juillet 1794, la collection regroupe 25 000 échantillons représentant 3 500 espèces minérales. Derrière chaque vitre surgit « une brique fondamentale » de notre univers matériel. 

Première coïncidence : Dominique Tourte découvre à l’entrée du musée le portrait d’Abraham Gottlob Werner. C’est le grand minéralogiste et professeur de Novalis à Freiberg : l’homme qui incarne la figure du Maître dans Les Disciples à Saïs, roman initiatique du poète. 
 

Fonder pour mieux poser les fondations


Pour le fondateur des éditions invenit, Novalis est beaucoup plus qu’un simple poète. C’est un compagnon, un frère d’esprit et de pensée qui l’accompagne depuis toujours. Un phare. « L’homme que je suis lui doit beaucoup. Je suis marqué par la fulgurance de la vie de ce jeune homme et par la puissance de sa pensée. J’aime le rapport à la nature qu’il y a dans le romantisme allemand. Poète, Novalis est aussi philosophe, géologue, ingénieur des mines. Il parvient à une alliance subtile entre poésie, science et nature. Son œuvre est lumineuse. » 

Ce jour de janvier, Dominique Tourte est touché en plein cœur. Les mots de Novalis lui reviennent de loin, semblent danser dans la lumière d’hiver... « Comme les pierres parlaient ainsi, le soleil rayonnait à travers les hautes fenêtres, et le bruit de leur conversation se perdit en un doux murmure ; un pressentiment infini passait, pénétrant toutes les formes ; la plus douce chaleur se répandait sur toutes les choses ; et, du plus profond silence, s’éleva le chant de la Nature. » 

Deuxième coïncidence : l’éditeur découvre quelques semaines plus tard que l’UNESCO fête les 150 ans du tableau périodique des éléments de Mendeleïev. « En établissant un système de classification des éléments reposant sur des lois physiques rigoureuses un peu plus d’un demi-siècle après la mort du poète romantique, le chimiste russe donne raison à celui-ci dans sa foi en la merveilleuse harmonie et cohérence du monde naturel », souligne Dominique Tourte. 

Le 27 mars, enfin, une lecture de L'encrier revanche de Robert Rapilly au musée de Minéralogie réunit la poésie, la musique, et le réel du verre. Tous les éléments du hasard objectif sont en place. « Le désir vient de loin. Il y a eu une espèce de maturation souterraine. Soudain, le projet s’est imposé à moi comme nécessaire, vital. Éditer... c’est créer ! » 
 

Il s’agit de réenchanter le monde physique 


Dominique Tourte se métamorphose en directeur de laboratoire et lance un projet éditorial, entre folie et utopie. L’idée du Laboratoire Novalis : associer un poète à chacun des 118 éléments chimiques connus à ce jour et répertoriés dans le tableau de Mendeleïev. Le directeur confie à dix sous-directrices ou sous-directeurs le soin d’alerter à leur tour, dans une même famille d’éléments, les chercheurs qui transmuteront protons et neutrons en tous les paysages possibles du poème.

« Pour arriver au chiffre 118, je me suis réservé quelques éléments. Par exemple, je voulais absolument confier l’or à Pierre Dhainaut », avoue-t-il. Chaque poète s’est engagé dans le projet pour le seul profit « de l’esprit, des yeux et du cœur ». Un contrat de recherche et de création chimico-poétique stipule simplement qu’il s’agit, dans le sillage de Novalis, de réenchanter le monde physique.

« Économiquement, le livre n’était pas viable sans l’engagement des poètes. Dans sa dimension systémique, l’aventure n’était pas possible sans une fraternité par la poésie et par la science. » De cette constellation en mouvement est né un bel ouvrage : Le Système poétique des éléments, une véritable encyclopédie du temps présent qui réunit science, poésie... et musique.


 
Le livre est associé à une application de réalité augmentée. Téo Vasseur a conçu un protocole technique de conversion des spectres électromagnétiques en fréquences audibles, fréquences dont s’est emparé le compositeur Dominique Vasseur avec son complice Jacques Derégnaucourt du Duo Kairos. Chaque page d’illustration des 99 premiers éléments constitue ainsi le portail numérique vers une séquence sonore que le lecteur peut entendre sur tablette ou smartphone. Il ne s’agit pas de « restituer » le chant des atomes, mais plutôt, comme l’écrit Dominique Vasseur, de « l’interpréter, le dessiner, en saisir le possible écho ».

Nous touchons du doigt le rêve du Livre total de Mallarmé. « Mais ce livre existe déjà, souligne Dominique Tourte, c’est la Bible. En tout cas, ce projet donne tout son sens à mon engagement d’éditeur qui est celui d’un véritable créateur. Il me contient tout entier. »

La matière du livre est là entre nos mains. En couverture, un marquage à chaud Argent. Le titre Le Système poétique des éléments surgit d’une constellation d’étoiles et de planètes. Et si, au bout de sa quête alchimique, Dominique Tourte avait trouvé le secret ? Il nous confie une dernière citation de Novalis : « La poésie est le réel véritablement absolu. » 
 
Hervé Leroy
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.